Province du Sud-Kivu I Portail Officiel

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Province du Sud-Kivu

Le Territoire de Kabare

Le Territoire de Kabare est l’un des Territoires de la Province du Sud-Kivu. Il est situé dans la partie montagneuse de la Province. Le Territoire de Kabare fut créé officiellement en 1923 et englobait à l’époque les chefferies indigènes de la tribu « shi » comprenant les Chefferies de Kabare, Nindja, Buloho, Kalonge, Burhinyi, Kaziba, Luhwinja, Ngweshe ainsi qu’une partie du nord habitée par une poignée des pygmées.

Plus tard, ce vaste territoire sera morcelé en deux territoires et s’est vu soustrait d’autres chefferies pour aboutir à sa forme actuelle. Le premier acte de sa scission fut signé par l’assemblée provinciale du Kivu par l’Edit N° 04 du 10 octobre 1961, relatif à la scission des territoires de Kabare et de Walungu. L’effectivité de la dite scission sera consacrée par l’ordonnance présidentielle n° 67-221 du 03 mai 1967. Le territoire de Kabare tel que consacré par cette ordonnance comprend deux chefferies, à savoir : la chefferie de Kabare (avec 14 groupements) et la chefferie de Nindja (avec 3 groupements).

Le Territoire de Kabare est limité au Nord par le territoire de Kalehe par la rivière Nyabarongo.  Au Sud par le Territoire de Walungu à travers la rivière Kazinzi d’une part (Sud-Ouest) et la rivière Lubimbe d’autre part (Sud-Est). A l’Est par la ville de Bukavu, le lac Kivu d’un côté (Nord-Est) et le Rwanda par la rivière Ruzizi d’autre côté.  A l’Ouest par le Territoire de Shabunda par la rivière Lugulu

Le Territoire de Kabare est situé entre 2°30’ latitude Sud et 28°30’longitude Est.

Son altitude varie entre 1460 et 3000 m au sommet de hautes montagnes (l’altitude à Mulume Munene, la plus haute atteint 3000m et la plus basse atteint 1420m). L’altitude moyenne est de  2225 m.

Climat

Dans la basse altitude, il y a un climat chaud tempéré par le lac  Kivu et la Rivière Ruzizi. Dans la haute altitude vers l’ouest, il y a un climat froid d’altitude. Deux saisons dominent ce territoire, la saison sèche et la saison des pluies. Les pluies débutent en première quinzaine du mois de septembre et se terminent au plus tard fin juin. Les trois mois de saison sèche se caractérisent par un temps brumeux accompagnés des brouillards. La température annuelle moyenne est de 22.6°C.

Hydrographie 

Mises à part la présence du lac Kivu qui longe les cotes de cinq groupements de Kabare Nord (Bushumba, Luhihi, Lugendo, Ishungu, Irhambi) et la rivière Ruzizi qui longe les cotes de deux groupements (Mudusa et Mumosho), il existe plusieurs rivières. Certaines de ces rivières sont entre autre : Nyawarongo à Irhambi Katana, Badibanga à Bugorhe, Mpungwe à Mudaka, Mpombe et Murhundu à Bushwira, Kanzinzi à Bugobe, Lubimbe, Kanoso, Lujimbi, Ndorhole, Chanzuka, Nyakagera à Luhago, Kanoso, Lwenda, Muhimbirhi, Lugulu à Irhegabarhonyi. Notons qu’il existe aussi plusieurs ruisseaux.

Végétations

Mises à parts différents marais qu’on trouve dans le territoire de Kabare, la majeure partie de Kabare est une savane avec une végétation naturelle composée des graminées sauvages. Dans les plateaux de  Mulume Munene, à l’ouest on trouve la forêt de bambous, un peu des essences forestières et des arbustes et herbes de la forêt primaire. Dans les vallées marécageuses ont trouve du carex, du papyrus et des roseaux. On trouve aussi quelques galeries forestières au bord du lac  Kivu  et de quelques rivières.

Sol

Le sol de Kabare est argileux de couleur jaune, rouge et boueuse pendant la saison de pluie.

 
  • Du point de vue physique, le territoire de Kabare est à la fois voisin proche d’un pays (le Rwanda), d’une ville (Bukavu) et de Trois territoires (Kalehe, Walungu et Shabunda).
  • Du point de vue infrastructure, le territoire de Kabare a des spécificités qui lui confèrent une place stratégique :
  • Sa position géographique lui donne l’avantage d’être accessible via trois routes nationales. Il s’agit de la RN2 (tronçon Kazingo-Kabamba), la RN3 (tronçon Miti-Tshivanga) et la RN5 (tronçon Kasihe-Mumosho) ;
  • Le territoire de Kabare est doté d’un aéroport (Aéroport de Kavumu) qui lui permet d’être en contact avec plusieurs villes du pays ;
  • Du point de vue énergie : il existe la centrale hydroélectrique Ruzizi 2 dans le groupement de Mumosho. Signalons, cependant, que ce barrage est une copropriété du Rwanda, du Burundi et de la RD du Congo dans le cadre de la Communauté des pays des Grands Lacs (CEPGL). Le territoire de Kabare abrite aussi l’usine de la REGIDESO de Murhundu. C’est cette usine qui permet d’alimenter toute la ville de Bukavu en eau potable.
  • Du point de vue scientifique: le Territoire de Kabare est doté de deux centres de recherche nationaux, à savoir : l’Institut National pour l’Etude et la Recherche Agricole (INERA-MULUNGU) et le Centre de Recherche en Sciences Naturelles (CRSN -LWIRO). A ces deux centres nationaux, il faut ajouter l’Institut International de l’Agriculture Tropicale (IITA) à Kalambo. Ce dernier abrite un bâtiment de sciences, un laboratoire biotechnique, un centre d’exhibition, un centre de fabrication des équipements destinés au centre de transformation du manioc et de nutrition. Ce centre vise la recherche des solutions rationnelles et efficaces face aux nombreux défis auxquels les agriculteurs sont confrontés en Afrique subsaharienne notamment  dans la culture du manioc, des ignames, des bananes et du soja.
  • Richesse du sous-sol : Le sous-sol est constitué dans les montagnes par des pierres à moellon et des pierres plates à Mangozo dans le groupement de Bugorhe dans la chefferie de Kabare développant une activité importante des matériaux de construction. Dans la chefferie de Nindja, on trouve la carrière de Lukoma où est extrait le coltan et la cassitérite dans les groupements de Irhegabaronyi et de Luhago. Il y aurait aussi la présence de l’Or dans le sous-sol vers la partie Nord du territoire mais jusqu’à ce jour aucune prospection réelle n’a encore été faite pour certifier officiellement l’existence de ce minerais.

Les principales activités sont les suivantes :

  1. Agriculture
  2. L’élevage de bœufs, porcs, chèvres, volailles et abeilles
  3. Le petit et grand commerce
  4. La pêche
  5. Les travaux de carrières

L’agriculture et l’élevage sont les activités les plus rependues sur toute l’étendu du territoire. L’agriculture est non seulement vivrière mais aussi industrielle. Dans tout le territoire, on compte environ 101 plantations et 82 marais où sont cultivées différentes cultures. Plus ou moins 60 marais sur les 82 existants sont drainés et exploités. Environ 28 ont chacun la superficie moyenne  de 5 à 15 hectares. Cependant, les maraîchers se butent aux difficultés d’approvisionnement en semence améliorées, pourtant à l’époque coloniale, le territoire de Kabare avait six C.M ou Centres de Multiplication, dénommés techniquement CAPSA ou Centres d’adaptation et de production des semences améliorées dont chacune des superficies variaient entre 5 et 10 hectares. Il faut noter que l’un de ces centres précisément le CM Lwami qui fonctionne encore avait accueilli durant la campagne agricole A  de 2013 les semences  de haricot  Bio fortifiant du gouvernement central et 3 ha étaient emblavés. Les autres problèmes auxquels font face les maraichers en particulier et tous les agriculteurs en général c’est le manque de débouchés pour les récoltes, le manque des produits phytosanitaires et les matériels aratoires/drainage.

Quant à l’élevage, il est pratiqué dans différents coins du territoire. Notons, cependant, que sur les 52 pâturages communautaires qui existaient dans le temps, la plupart sont déjà spoliés et transformés en champs et parcelles résidentielles. Les quelques pâturages naturels qui restent sont situés dans les montagnes pastorales dénommées Lulamboluli et Kajeje en groupement de Bushwira et Mudaka et c’est là où se pratiquent encore l’élevage extensif des bovins, caprins et ovins. Toutefois, on peut compter 34 fermes dans le territoire de Kabare dans le Bloc Kalubwe- extension MulumeMunene et chefferie de Nindja.

Pour ce qui est du petit et grand commerce, il s’agit principalement de la vente en gros et en détails des produits agricoles, produits manufacturés (le lait en poudre, le sucre, savons, eau minérale, etc.),  de la vente des médicaments (pharmacie), ventes des matériaux de construction (quincaillerie) et la vente des produits Bralima et autres boissons. Le commerce est surtout développé dans la partie nord (Mudaka, Miti, Kavumu et Katana) mais également vers le Sud (Mumosho et Nyatendde).

La pêche n’est pas très développée mais se déroule dans certains groupements dont les cotes sont longées par le lac Kivu et la rivière Ruzizi.

L’exploitation des pierres est concentrée dans le groupement de Bugorhe à Mangonzo où sont extraites les pierres à moellon et des pierres plates.

Notons également que d’autres activités occupent une bonne partie de la population. Il s’agit du secteur d’Hôtellerie, de restaurant, de menuiserie, de scierie et bûcheron, briqueterie, etc.

Accessibilité du territoire
RoutesOui
Voies aériennesOui
Biefs navigablesOui
TrainNon

Route :

Il est possible d’atteindre le Territoire de Kabare par plusieurs routes dont 3 routes nationales. La RN2 permet d’accéder au territoire à partir de la Ville de Bukavu et de sortir du territoire en allant vers le territoire de Kalehe. Une partie de cette route est asphaltée (tronçon Bukavu-Kavumu) et celle-ci est en bon état à plus de 50%. Une autre partie est en terre (tronçon Kharale jusqu’au pont Cidodobo à la frontière avec le territoire de Walungu) et celle-ci est également en bon état.  Cette route nationale relie donc aussi le territoire de Kabare au territoire de Walungu. La RN3 relie le territoire de Kabare à la province du Nord Kivu passant par Parc National de Kahuzi-Biega. La RN5 permet d’atteindre le territoire de Kabare vers la partie sud à partir de Bukavu vers Kasihe et arrive à relier le territoire de Kabare au Territoire de Walungu (à Nyangezi). On peut aussi atteindre le territoire de Kabare (le centre du territoire) depuis Bukavu via une route en terre dont l’état n’est pas bon.

En somme, les routes sont praticables. Cependant, quand il pleut certaines routes deviennent impraticables pendant des longues heures. C’est le cas de la route en terre reliant la ville de Bukavu à la chefferie de Nindja passant par le centre du territoire de Kabare et la chefferie de Kabare. La route n’est pas du tout coupée mais nécessite un asphaltage surtout qu’elle est d’un grand intérêt provincial surtout dans le domaine agricole. Il faut noter que cette route permet d’atteindre depuis Bukavu plusieurs endroits dont le centre du territoire de Kabare, plusieurs plantations, fermes et marrais, la chefferie de Nindja et même le territoire de Shabunda.

Biefs navigables :

On peut entrer dans le territoire de Kabare par deux voies : par la voie maritime via le lac Kivu et par la rivière via la Rivière Ruzizi. Bien qu’il n’existe pas vraiment des mouvements considérables pour cette voie entrainant l’inexistence des ports, signalons, tout de même qu’il est possible d’accoster facilement avec des boat à Birava, Ishungu, Lungendo et Luhihi. Souvent c’est vers ces cotes que passent les produits agricoles de ces groupements via des boat lorsqu’ils sont acheminés sur le marché à Bukavu. C’est toujours via les boat que se font des échanges commerciaux bien qu’en petit nombre entre ces groupements et le territoire d’Idjwi.

Aéroport :

Le territoire de Kabare dispose d’une piste d’atterrissage à Kavumu. Cette piste est à certains endroits en moyen état et à d’autres endroits en mauvais état. Signalons, toutefois, que les différents vols sur cet aéroport concernent plus le mouvement des personnes et des biens en provenance de la ville de Bukavu. Cet aéroport est à réhabiliter et à moderniser.

Réseaux de communication
AfricelNon
AirtelOui
OrangeOui
TigoOui
VodacomOui

La couverture par ces réseaux est permanente dans la plupart des milieux du territoire sauf vers la chefferie de Nindja où pour avoir le signal de fois il faut escalader des grandes montagnes ou se positionner à des lieux de haute altitude. La qualité du réseau est généralement bonne pour Airtel et Vodacom. Pour Tigo/Orange, le signal n’est pas du tout bon partout. Pour la connexion internet, elle est assez bonne surtout pour la génération mobile 2G ; pour la connexion troisième génération (3G), de fois le signal n’est pas bon. Le produit tel que la vente des cartes de recharge (y compris le flash) est disponible presque dans chaque coin de vente (marchés). Seuls sont disponibles à certains endroits (grands marchés surtout), les produits tels que le service de transfert d’argent et la vente des sims blanches.

Attraits touristiques
ParcsOui
Jardins botaniquesOui
Jardin zoologiquesOui
Chutes d’eauxOui
Sites touristiquesOui
Sites sacrésNon

Pour le parc, nous avons le Parc National de Kahuzi-Biega. Ce parc est célèbre à cause des gorilles de montagnes qu’il abrite. Il y a aussi une multiplicité des espèces d’oiseaux.

Le jardin botanique est à Lwiro mais à cause du manque des fonds, les travaux de finissage de ce jardin se sont stoppés. Ce jardin regorge diverses espèces de fleurs, arbres et plantes médicinales, etc. Ce jardin est géré par le CRSN -LWIRO.

Pour les chutes d’eau, le territoire de Kabare possède les chutes d’eau de Chibati. Ce site est géré par l’ISCN.

Pour les jardins zoologiques, nous avons le Zoo de Chibati où les chimpanzés et quelques espèces de primate (excepté le gorille) sont gardés. Ce Zoo est viable grâce à l’organisation COPERA qui œuvre dans le domaine environnemental surtout dans la protection des animaux.

Pour les sites touristiques, il sied de noter que dans le territoire de Kabare, plusieurs endroits peuvent être considérés comme étant des sites touristiques. Toutefois, attelons-nous sur deux de ces sites, à savoir le site de Kanyegero et le CRSN-LWIRO :

Le site de KANYEGERO, c’est un nouveau site où on a eu l’idée de construire au bord du lac des huttes en étage. Ces huttes sont d’une imagination originale et peuvent susciter la curiosité de plus d’un.

Pour le CRSN-LWIRO, quatre lieux sont à présenter :

  • La bibliothèque centrale : plusieurs ouvrages et revues scientifiques sont collectionnés dans un cadre bien aménagé avec du bois local. Bien que certains ouvrages aient été pillés lors des multiples guerres, cette bibliothèque garde sa notoriété non seulement sur le plan éducatif mais aussi touristique.
  • L’erpétologie : où on retrouve une collection des serpents, spécimen des tortues, etc.
  • La biodiversité : où on peut trouver par exemple des oiseaux et chimpanzés morts mais bien conservés.
  • Musée anthropologique : ici on retrouve une collection d’oeuvre d’arts des peuples de la région Est de la RD Congo.

Soulignons que ce centre peut encore développer son potentiel touristique et attiré plus de visiteurs nationaux qu’étrangers s’il est réhabilité, moderniser et bien entretenu.

Espèces phares de la faune

                                                                         

  • Les gorilles
  • Les chimpanzés
  • Les singes
  • Les oiseaux

Notons que ces espèces se trouvent dans le Parc National de Kahuzi-Biega dont la grande superficie se trouve dans le territoire de Kabare.

Espèces phares de la flore

 

  1. Les Bambous (Forêt de Bambou dans le PNKB et dans les plateaux du coté ouest de Mulume Munene)
  2. Le Carex et les roseaux (dans les vallées marécageuses)

Bukavu la Belle

Découvrir la splendeur de tous les beaux endroits de la Province du Sud-Kivu.

Partager sur :

Abonnez-vous pour
Plus de contenu Texte et vidéos |

Abonnement réussi! Ops! Une erreur s'est produite

Pour ne rien manquer de nos activités. Inscrivez-vous à notre newsletter.

Tu t'es inscrit avec succès Ops! Veuillez réessayer

Documents

Annuaire de tous les gouverneurs

Magazine Echos de la Province

Arrêtés du Gouverneur

Discours et allocutions du Gouverneur

Comptes rendus conseil des ministres

Documents juridiques

© 2022 Tous droits réservés Celcom Gouvernorat