Province du Sud-Kivu I Portail Officiel

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Province du Sud-Kivu

Le Territoire d'Idjwi

 

 ProvinceSud-Kivu
 Superficie310 km²
 Taille estimée de la population320 009 hab.

(source: Administration du territoire)

Données géographiques

L’île d’Idjwi, jadis subdivision administrative de la chefferie de Buhavu en territoire de Kalehe, avait été érigée en territoire autonome par l’ordonnance no 078/238 du 29 septembre 1974 portant création de ce territoire. Situé au milieu du lac Kivu à mi-chemin entre la ville de Bukavu et celle de Goma, Idjwi est la plus grande île de la RDC et la deuxième de l’Afrique.

Le territoire d’Idjwi est limité

  • Au nord par le lac Kivu et la ville de Goma,
  • Au Sud par le lac Kivu, le Rwanda et le territoire de Kabare,
  • À l’est par le lac Kivu et le Rwanda,
  • À l’ouest par le lac Kivu et les territoires de Kabare et de Kalehe.

Coordonnées géographiques :

 Les données géographiques placent l’île d’Idjwi entre 1°56 et 2°8 de latitude Ouest et entre 28°56’ et 29°5’ de longitude Est.

Climat, saison et température :

 Le territoire d’Idjwi connait un climat tempéré doux et humide avec l’intermittence de deux saison à savoir : la saison de pluie qui s’étend sur neuf mois environ (de septembre à mai) et la saison sèche qui prend pratiquement 4 mois (de mai jusqu’en août). Les températures moyennes annuelles oscillent autour de 17°C pendant la période la plus froide en saison de pluie et 30° au moment le plus chaud en saison sèche.

Type de sol et végétation : Essentiellement sablonneux dans la partie nord et argileux dans la partie sud. La végétation menacée d’extinction est naturellement arbustive et herbeuse parsemée des forêts secondaires.

Relief : Avec une altitude moyenne de 1700 m, le territoire d’Idjwi reste dominé par un relief montagneux dont les monts Muganzo au centre Nord (1.829m d’altitude) et surtout Nyamusisi au centre de l’île, plus haut sommet avec 2300m d’altitude.

Hydrographie : Bien que le territoire d’Idjwi soit une île, il possède néanmoins ses propres cours d’eaux à faible débit allant de 1 à 3m/sec. Parmi les principaux cours d’eaux on trouve : la rivière Tama, Musheke, Kirheme, Cikoma, Mwiri, Kimalamungo, Kisheke, Bikangi, Kishenyi, Yaruhogoma, Bwina et Bukole.

 

 

Particularités et richesses du territoire
  • De part sa position géographique, Idjwi se singularise de tous les autres territoires du fait qu’il soit entièrement isolé par les eaux. Ce territoire reste donc la seule île interne de la RDC. Ainsi, contrairement à d’autres territoires accessibles par voie routière, c’est seulement par voie lacustre qu’on accède à Idjwi.
  • Du point de vue des habitants, Idjwi est l’un des territoires où l’on trouve les pygmées. Ceux-ci semblent être les premiers occupants de l’île et se retrouvent dans toutes les deux chefferies mais beaucoup plus de la chefferie Rubenga où ils sont encadrés par le chef coutumier dans ses activités agricoles.

Quelques richesses :

  • L’existence des ressources naturelles comme les minerais et le sable.
  • Le positionnement de ce territoire dans les eaux favorise la pêche.
  • Le sol argilo-sablonneux permet la production des briques et des ananas.

 
  • Organisation socio-culturelle : Le territoire d’Idjwi ne compte qu’une seule grande tribu : les Bahavus (95%). En outre, on y trouve quelques pygmées et rwandais qui y vivent. Généralement, il n’ya pas de conflits majeurs entre ces différentes couches de la population. Ils sont regroupés en deux royautés souveraines dirigées par un Mwami (au niveau de chefferie).
  • Les habitants d’Idjwi sont essentiellement des cultivateurs. L’agriculture de subsistance est pratiquée par la quasi-totalité de la population. Généralement, pour les Bahavu, il appartient à l’homme de labourer les champs et à la femme de semer, de sarcler, de récolter, de vendre les produits au marché local et remettre l’argent à l’homme qui en décide la répartition.
  • Pour les mariages à Idjwi, de façon formelle, la famille du garçon remet généralement la dot à la famille de la fille. Cette dot est exprimée sous forme de vache. On fait habituellement le mariage coutumier au territoire ou à la chefferie et le mariage religieux à l’église mais plusieurs personnes devient cette voie formelle et font le mariage par rapt. A Idjwi, on observe beaucoup des mariages précoces. La nuptialité est prononcée chez les jeunes d’Ijwi de moins de 18 ans.
  • Dans la culture des Bahavu, l’enfant est un signe de force, de pouvoir et de richesse. Pour eux, il faut avoir autant d’enfant que le bon Dieu voudra. Ainsi, on observe une forte natalité dans les mœurs de la population d’Idjwi. Le système de planification familiale et d’espacement des naissances n’est pas observé à Idjwi malgré quelques sensibilisations de certaines organisations et des églises.

 

Langues parlées dans ce territoire
  1. Kihavu (98%)
  2. Swahili (95%)

Commentaires :

Le Kihavu est la langue vernaculaire d’Idjwi. En effet, les différentes couches qui composent le territoire d’Idjwi comprenant les Bahavus en grande partie parlent tous couramment le Kihavu. C’est seulement une poignée de personnes venues d’autres territoires qui ne parlent pas cette langue.  Le swahili est la langue de contact entre les autochtones et les populations urbaines.

 

Principales activités
  1. Agriculture (90%)
  2. Petit commerce (5%)
  3. Pêche (3%)
  4. Elevage (2%)

Commentaires :

L’agriculture vivrière est pratiquée par la quasi-totalité de la population d’Idjwi. Le manioc, le haricot, l’ananas et le café sont les principaux produits agricoles. Il existe une vaste plantation qui occupe à elle seule presque le tiers des terres arables du territoire d’Idjwi appartenant à la famille BISENGIMANA spécialisé dans les cultures industrielles notamment le quinquina et le café.

Le petit commerce est la deuxième activité à Idjwi. Les produits agricoles ainsi que certains produits manufacturés venus d’autres territoires font l’objet du petit commerce à Idjwi. La pêche demeure au stade artisanal compte tenu de techniques utilisées. Le fretin (sambaza) est le produit phare issu de la pêche à Idjwi et constitue un aliment de base consommé durant toute l’année dans l’ensemble de ce territoire.

L’élevage du petit bétail et de la volaille y sont plus pratiqués. Celui du gros bétail est désintéressé par manque de pâturage. En effet, étant donné la surpopulation de l’île et la rareté des terres cultivables, les anciens pâturages ont été transformés en champs de cultures vivrières.

Accessibilité du territoire
RoutesNon
Voies aériennesNon
Biefs navigablesOui
TrainNon

Idjwi est un territoire insulaire. Ainsi, on ne peut y accéder que par biefs navigables. A Idjwi on trouve quatre ports publics dont : Le port de Kashofu, Ruhundu, Bugarula et Nkora. Les deux premiers se trouvent dans la partie sud de l’île alors que les deux derniers se situent dans sa partie nord. A part les ports publics, certains acteurs économiques (commerçants des sables, propriétaires des universités, des hôpitaux et des hôtels) disposent de leurs propres ports privés.

Il existe seulement 2 bateaux qui font les navigations Bukavu-Idjwi et Idjwi-Goma sur des horaires bien précis. La navigation Bukavu-Idjwi prend en moyenne 2 heures et 30 minutes quand on se rend à Idjwi sud et 4 heures pour Idjwi nord alors que celle de Goma-Idjwi nord prend 3 heures et Goma-Idjwi sud environ 4 heures et 30 minutes. Il est également possible d’arriver à Idjwi par le biais de certains bateaux qui font l’itinéraire Bukavu-Goma qui font des escales à certains ports d’Idjwi.

En plus des bateaux, on trouve des pirogues motorisées qui effectuent des navettes au sein du territoire d’Idjwi (du nord au sud) ou vers d’autres territoires, vers Bukavu, Goma et même vers le Rwanda. Le trafic des marchandises se fait beaucoup plus par bateaux et par pirogues motorisées. Ces dernières sont plus souvent utilisées pour apporter les marchandises des commerçants venus de plusieurs coins du territoire dans les différents marchés d’Idjwi ainsi que pour acheminer les fretins à Goma et Bukavu. A Idjwi, on trouve également des pirogues non motorisées qui font quitter les habitants des différents îlots d’Idjwi vers la grande île.

Réseaux de communication
AfricelNon
AirtelOui
OrangeOui
TigoOui
VodacomOui

Il existe quatre réseaux de télécommunication à Idjwi : Vodacom, Airtel, Orange et Tigo. Le réseau orange est beaucoup plus utilisé en raison de sa faible tarification. Toutefois, comme aucun réseau n’arrive pas à couvrir toute l’étendue du territoire, la majorité de la population utilisent en même temps plusieurs réseaux qu’ils peuvent changer selon les coins dans lesquels ils se trouvent. Le réseau Airtel offre le service Airtel-money à Idjwi alors que Tigo-cash et M-Pesa sont absents.

Attraits touristiques
ParcsNon
Jardins botaniquesNon
Jardin zoologiquesNon
Chutes d’eauxNon
Sites touristiquesOui
Sites sacrésNon

Le territoire d’Idjwi fait partie des milieux touristiques par excellence compte tenu de son pâturage et de son emplacement dans les eaux. Non seulement la grande île peut faire l’objet du tourisme mais aussi les différents îlots environnant les parties nord et sud de l’île. En outre, des plages naturelles sablonneuses mais non entretenues sont remarquables tout au long de l’ile d’Idjwi (plage Maganga, la plage shayo, la plage Kishenyi, etc.).

Aucune plage artificielle n’est érigée sur toutes les rives de l’ile. Nous ne pouvons remarquer que trois hôtels de luxe à Idjwi : CONGOMANI Guest house, hôtel BALAMAGE et HOPE LAND Guest house. Idjwi regorge une seule réserve naturelle « Nyamussissi ». Mais, l’explosion démographique a provoqué la déforestation totale cette réserve naturelle dangereusement menacée de sa disparition. Sa faune est en extermination alors qu’on y trouvait certaines espèces rares telles que: le léopard, le Singe et le chacal. Cette réserve ne regorge actuellement que quelques singes. Bien d’autres endroits comme la crotte Nyamuizimya, la résidence prince de ligne et la colline Nyamusisi peuvent faire l’objet du tourisme à Idjwi.

Espèces phares de la faune
  • Volailles (dindons et poules)
  • Porcins
  • Caprins

 

Espèces phares de la flore
  • Cyprès
  • Eucalyptus
  • Ficus

Bukavu la Belle

Découvrir la splendeur de tous les beaux endroits de la Province du Sud-Kivu.

Partager sur :

Abonnez-vous pour
Plus de contenu Texte et vidéos |

Abonnement réussi! Ops! Une erreur s'est produite

Pour ne rien manquer de nos activités. Inscrivez-vous à notre newsletter.

Tu t'es inscrit avec succès Ops! Veuillez réessayer

Documents

Annuaire de tous les gouverneurs

Magazine Echos de la Province

Arrêtés du Gouverneur

Discours et allocutions du Gouverneur

Comptes rendus conseil des ministres

Documents juridiques

© 2022 Tous droits réservés Celcom Gouvernorat