Province du Sud-Kivu I Portail Officiel

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Province du Sud-Kivu

La Ville de Bukavu

Fondée en 1900 par l’Inspecteur d’Etat Paul CONSTERMANS sur décision du Ministre des Colonies Monsieur JASPAR, la Ville de Bukavu (nom obtenu de la transformation du mot « Bu’nkafu », terme Shi qui signifie ferme des vaches) est bâtie sur des terres du royaume de Bashi qui, jusqu’à l’arrivée des premiers Européens, étaient dirigées par un Chef coutumier nommé NYALUKEMBA.

La création de cette entité par les colons comportait un rôle militaire stratégique essentiel : constituer un camp militaire pouvant contrer l’expansion de l’ennemi déjà présent sur les terres voisines  à Est, la région de Cyangugu (actuelle Ville rwandaise frontalière avec la RDC).

Les premiers colons, en la personne de Mr DIERCKY et VAN BACLEN (qui s’installèrent respectivement à Muhumba et Nyamoma), arrivent à Bukavu en 1922 et vite cette contrée, initialement créée pour des raisons militaires, sera reconnue en 1925 Chef-lieu du district du Kivu dont la capitale était établie à Rutshuru. Ce transfert fut effectué pour accommoder la population européenne devenue nombreuse dans cette partie de la colonie, d’où la raison administrative de ce transfert. Ce transfert tient aussi de bien plus fort que cela : Bukavu offrait un bon climat, avait une attraction touristique indiscutable et offrait des bonnes conditions géographiques.

En hommage à l’inspecteur d’Etat Mr Paul CONSTERMANS, le Ministre des colonies renommera en 1927 Bukavu en Constermansville, nom que cette entité portera longtemps jusqu’au 30 décembre 1952.

L’arrêté royal du 05 Février 1935 créera la Province du Kivu avec comme capitale Constermansville. A proximité de celle-ci fut créé le centre extra-coutumier de Kadutu puis celui de Bagira circonscrivant ainsi l’étendue de la Ville de Bukavu avec ses actuelles communes (Bagira, Ibanda et Kadutu).

Cette situation attendra l’année 1958 au cours de laquelle fut confirmée par l’Ordonnance n°12/357 du 06 septembre 1958 la Ville de Bukavu dont les limites administratives et géographiques furent précisées et fixées par l’Ordonnance n°21/396 du 29 septembre 1958.

Localisation : La ville de Bukavu, chef-lieu de la Province du Sud-Kivu, est située à l’Est de la RDC entre 2°30’55’’ de latitude Sud et 28°50’42’’ de longitude Est précisément dans le bassin appelé Eastern Valley Grabben (région des grands-lacs).

Limites et subdivision administrative : La ville de Bukavu, d’une superficie de 44,9km², est subdivisée en trois commune à savoir : la commune de Bagira (avec 23,30km²), la commune d’Ibanda (avec 11,57km²) et la commune de Kadutu (avec 10km²).

Elle est limitée :

  • Au Nord: par le lac Kivu
  • Au Sud: par le territoire de Kabare selon une ligne conventionnelle qui part de l’Est de Panzi en se prolongeant à l’Ouest jusqu’à la rivière Nyamuhinga dans la commune de Bagira. Cette rivière déverse ses eaux dans la Nyaciduduma avant de se jeter dans le lac Kivu au Nord.
  • A l’Ouest: par les rivières Nyamuhinga et Nyaciduduma constituant la limite Ouest de la Ville de Bukavu avec le territoire de Kabare.
  • A l’Est: par la rivière Ruzizi qui accueille les eaux du lac Kivu et les charrie jusqu’au lac Tanganyika en constituant au départ de limite à la Ville de Bukavu mais aussi, par sa prolongation, de limite entre la RDC et les républiques du Rwanda et du Burundi.

Climat : Avec une altitude comprise entre 1.500m (à l’emplacement de la Société Nationale des Chemins de fer Congolais, SNCC, où la rivière Kawa rencontre le lac Kivu) et 2.194m (sur le Mont Mbogwe dans le quartier Kasha en commune de Bagira), la Ville de Bukavu a un climat se rapprochant de celui subéquatorial ou tropical humide (de courte durée) avec l’influence du climat d’altitude de 1.500 à 2.000m.

Elle connait deux saisons à savoir : la saison pluvieuse (s’échelonnant sur plus ou moins 8 mois de septembre à mi-mai) et la saison sèche.

La ville de Bukavu enregistre une température moyenne de 20°C tout au long de la cote et tempérée dû à la présence du Lac-Kivu. La station d’observation météorologique de Muhungu dans le Quartier Ndendere (à 1.670m d’altitude) renseigne que les précipitations oscillent entre 1.000mm et 2.500mm avec une moyenne annuelle de 1.320mm.

Sol et sous-sol : Le sol et le substratum basaltique privilégient Bukavu d’être relativement fertile. Le sol de Bukavu n’est pas complètement argileux car est beaucoup plus compact et mois imperméable. Il est aussi moins poreux car à la moindre sècheresse, l’eau arriverait à manquer.

Le sous-sol de Bukavu est réputé mal connu. On y exploite cependant des carrières à moellons dans chaque commune.

Végétation : la végétation dominante de la Ville de Bukavu se rapproche à celle du type savane africaine. Elle est parsemée d’arbustes et des herbes sauvages à savoir : le tithonia trifolia (bilula), lantanotrifolia (kashukanshuha), veronia amygolalia (mubirizi), chiendents (mushindangombe). Sur les sols moins fertiles et les collines on retrouve le galinsango pawiflora (ragala) et le commelina diffusa (mudege). Notons cependant que les espaces verts ayant échappé aux constructions anarchiques sont boisés d’eucalyptus, grevelia, markamia, , etc.

Hydrographie : la cote littorale du lac Kivu (étendue sur une distance de ±10km) est l’un des aspects importants du tourisme de la Ville de Bukavu. Les rivières Kawa, Wesha, Chula, Mugaba et Nyaciduduma sont les plus importantes de la Ville et constituent les affluents du Lac Kivu tandis que la rivière Ruzizi, frontière de la RDC avec le Rwanda et le Burundi, déverse les eaux du lac Kivu dans le Tanganyika à l’extrême Sud de la Ville.

Accessibilité de la ville
RoutesOui
Voies aériennesNon
Biefs navigablesOui
TrainNon

En provenance de l’intérieur de la province, les personnes et les produits agricoles pénètrent la ville par routes à savoir :

  • La nationale N°2 qui draine les trafics Shabunda-Bukavu, Mwenga-Bukavu, Walungu-Bukavu ;
  • La nationale N°5 qui elle aussi draine les trafics Fizi-Bukavu, Uvira-Bukavu, Kaziba (Walungu)-Bukavu, Nyangezi (Walungu)-Bukavu, …
  • La nationale N°3 Kalehe-Bukavu, Kabare-Bukavu. Etant donné que l’aéroport de la province est établi en territoire de Kabare, cette même route sert de voie d’accès à la Ville.

Etant située au bord du lac Kivu, la Ville de Bukavu entretien un trafic lacustre ave la Ville de Goma. Des bateaux effectuent des navettes par jour (un amarrage à 7h pour atteindre l’autre ville à 14h et un autre amarrage à 18h pour atteindre l’autre ville à 7h) en assurant le déplacement des personnes et leurs biens dans le cadre des échanges commerciaux entre les deux villes (provinces).

La ville de Bukavu entretient une frontière avec le Rwanda sur la rivière Ruzizi à deux endroits (Ruzizi 1 et 2).  

Réseaux de communication
AfricelNon
AirtelOui
OrangeOui
TigoOui
VodacomOui

Toute la Ville de Bukavu est arrosée par ces 4 réseaux téléphoniques en offrant sans interruption les services de mobile money, de recharge électronique et par carte, la connexion 3G et 3G+, le service de swap …

Attraits touristiques
ParcsNon
Jardins botaniquesNon
Jardin zoologiquesNon
Chutes d’eauxNon
Sites touristiquesOui
Sites sacrésNon

L’atout touristique majeur de la Ville de Bukavu est sa situation au bord du lac Kivu, ce qui en fait une ville lacustre bien agréable et paisible étendue sur les collines qui surplombent les côtes Sud-Est du lac Kivu. Il existe cependant certaines édifices (bâtiments) et installations (publiques, privées ou confessionnelles) d’attraction touristiques telles que :

  • Les côtes du lac Kivu avec la péninsule de Labotte et les baies de Muhumba
  • La place de l’indépendance (ex place du 24 novembre)
  • La cathédrale Notre Dame de la Paix
  • Le cercle sportif de Bukavu
  • Le stade de la concorde de Kadutu
  • Les écoles de construction belge de l’époque coloniale (collège Alfajiri, Lycée Wima, l’athénée royale, …)
  • Les universités (ISTM, ISP, UCB, UOB…)
  • Les grands hôpitaux ;
  • Le Musé géologique
  • Des hôtels luxueux (Panorama -4 étoiles- érigé au bord du lac, la roche, Orchids,…)
  • Les installations des sociétés Bralima et Pharmakina
Espèces phares de la faune

La ville de Bukavu n’a pas de réserves animalières pouvant permettre de reporter sur les espèces phare de sa faune. Les seuls animaux y trouvés sont des animaux domestiques de petit élevage ramenés de l’intérieur du pays. Il s’agit de : la vache, la chèvre, la volaille, porc,… mais, de par sa position au bord du lac Kivu, la pêche (bien qu’artisanale) renseigne sur les espèces suivantes :

  • Les limnothrissons, avec comme nom local : sambaza
  • Les tilapias avec comme nom local  : bikwara,
  • Les silures, avec comme nom local : kambale,
  • Les goujons, avec comme nom local : kambale et
  • Les limpritchis tanganicanus, connus sous le nom de fretins verts.
Espèces phares de la flore

La flore de la ville de Bukavu n’a pas d’espèce particulière. Etant une ville à forte densité, avec beaucoup de constructions sur des sites impropres, sa flore se trouve résorbée autour des couvents, églises, écoles et versants des collines où la construction (même anarchique) ne saurait être possible. A titre d’exemple, citons les espèces suivantes :

  • Eucalyptus
  • Cyprès
  • Grevelia
  • Markamia
  • Etc

 

Nombre d’hôpitaux12
Nombre de centre de santé41

 

La ville de Bukavu compte trois zones de santé suivant qu’elle a des communes : la zone de santé d’Ibanda, de Bagira et de Kadutu.

  • La zone de santé de Bagira. Elle compte un seul hôpital avec comme HGR, l’HGR de Bagira. Celui-ci compte 6 médecins et 21 infirmiers. l’HGR de Bagira organise, en plus des quatre services de base du ministère de la santé, les services spécialisés comme le labo, l’imagerie et le CTA. L’HGR de Bagira a 65 lits installés (pour une capacité d’accueil de 65 lits). Les maladies cause de mortalité dans la zone de santé sont : le paludisme grave, l’IVRI et la malnutrition.
  • La zone de santé d’Ibanda. Elle compte cinq hôpitaux avec comme HGR, l’HGR de Panzi. Celui-ci compte 42 médecins et 79 infirmiers. l’HGR de Panzi organise, en plus des quatre services de base du ministère de la santé, les services spécialisés comme la prise en charge des violences sexuelles, le service psychologie, l’imagerie, le labo, etc. L’HGR de Panzi a 450 lits installés (pour une capacité d’accueil de 450 lits). Les maladies cause de mortalité dans la zone de santé sont : la méningite cérébro-spinale, les IRA, la malnutrition, l’anémie et l’hypertension artérielle.
  • La zone de santé de Kadutu. Elle compte cinq hôpitaux avec comme HGR, l’HGR de Cirhiri, l’HGR de Cirhiri, Dr Rau. L’HGR de Cirhiri a 200 lits installés (pour une capacité d’accueil de 300 lits). Les maladies cause de mortalité dans la zone de santé sont : les IRA, le paludisme, le VIH, l’anémie et la malnutrition aigüe sévère.

Toutes ces zones de santé sont regroupées autour de l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu, en sigle HPGRB. La ville de Bukavu comprends deux centres spécialisés à savoir : le centre SOSAME (centre psychiatrique) et le centre HERI KWETU (centre de réadaptation des personnes handicapées). Pour l’ensemble des zones de santé, les médicaments sont disponibles par voie d’aides humanitaires aux hôpitaux, grands dépôts pharmaceutiques (SHALINA, BDOM, CELPA) et pharmacies.

Bukavu la Belle

Découvrir la splendeur de tous les beaux endroits de la Province du Sud-Kivu.

Partager sur :

Abonnez-vous pour
Plus de contenu Texte et vidéos |

Abonnement réussi! Ops! Une erreur s'est produite

Pour ne rien manquer de nos activités. Inscrivez-vous à notre newsletter.

Tu t'es inscrit avec succès Ops! Veuillez réessayer

Documents

Annuaire de tous les gouverneurs

Magazine Echos de la Province

Arrêtés du Gouverneur

Discours et allocutions du Gouverneur

Comptes rendus conseil des ministres

Documents juridiques

© 2022 Tous droits réservés Celcom Gouvernorat