Province du Sud-Kivu I Portail Officiel

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Province du Sud-Kivu

Ville de Baraka

Ordonnance de création : Le territoire de Walungu fut officiellement créé par ordonnance présidentielle N°65-221 du 3 mai 1967 révisée en 1982 par l’ordonnance 82-006 du 25 février 1982.

Localisation : Le territoire de Walungu est une entité décentralisée de la Province du Sud-Kivu situé à l’Est de la RDC. Il est situé à 45 km de la Ville de Bukavu sur la Route nationale N°2 Bukavu-Maniema.

Ses coordonnées géographiques sont :

  • 2°38’ de latitude Sud
  • et 28°40’ longitude Est.

Limites et subdivision administrative : D’une superficie de 1.800km² (1.605km² pour la chefferie de Ngwesheet 195km² pour la chefferie de Kaziba), le territoire de Walungu est limité :

  • Au Nord : par le Territoire de Kabare,
  • Au Sud : par le Territoire de Mwenga,
  • A l’Est : par la Collectivité de Bafulero (Territoire d’Uvira), la Rivière ruzizi, la République du Rwanda et celle du Burundi,
  • A l’Ouest : par les Territoires de Shabundaet Kabare.

Le territoire de Walungu est subdivisé en deux chefferies : Chefferie de Ngweshe (au Nord et Sud-Est) et la chefferie de Kaziba(au Sud).

En 2014, sa population est estimée à 716.671 habitants (dont 672.436 habitants pour la chefferie de Ngwesheet 44.235 pour la chefferie de Kaziba). Sa densité est de 398 habitants par km².

Climat : Avec une altitude variant entre 1.000m (à l’Est à Kamanyola) et 2.000m à Mulumemunene, le territoire de Walungu a un climat tropical froid de basse altitude. Il y existe deux saisons : la saison sèche (Mai – Septembre) et la saison pluvieuse (Septembre – mai) avec des températures variant entre 17°C (en Juillet) et 20°C (en Octobre), et des précipitations oscillant entre 900 et 1.500mm par an avec une moyenne annuelle de 1.300mm.

Etant une partie du BUSHI qui s’étend entre l’équateur au nord et le tropique du Capricorne au Sud, le territoire de Walungu est logé dans les massifs de Mitumbasur le versant Ouest du Rift Valley.Ce positionnement dans les montagnes lui confère un climat doux et sec (un climat d’altitude).

Sol et sous-sol

Le territoire de Walungu a une grande complexité des variétés des sols, mais de façon général on y rencontre des sols argilo-sablonneux  du type latérite rouge, les sols noirs meubles, les sols caillouteux  et les sols alluvionnaires dans les marais. En général le sol de Ngweshe est argileux et de plus en plus pauvre à cause des érosions et de la surpopulation. C’est ainsi qu’il y a beaucoup de conflits de terre dans ce territoire et l’élevage diminue sensiblement par manque de pâturages. Son relief, très accidenté, est composé de hautes chaines de montagnes et de collines entrecoupées de pénéplaines marécageuses. Les vallées à basse altitude logent la rivière Ruzizi en groupement de Kamanyolaet la rivière Ulindidans le groupement de Mulambaen chefferie de Ngweshe.

Le sous-sol du territoire de Walungu regorge d’importants gisements d’or, de cassitérite, de coltan et du wolfram. A ce titre, on retrouve des anciennes mines exploitées par la société SOMINKI qui était basé à Luntukuludans le groupement de Mulamba.

Végétation

La végétation du territoire de Walungu est constituée des savanes herbeuses, de quelques réserves forestières de Mugaba et Mushwere et des boisements disséminés à travers le territoire (constitués pour la plupart par les colons, la Mission Antiérosive – MAE – et le Comité National du Kivu – CNKI -).

Hydrographie

Le Territoire de Walungu est arrosé essentiellement par des rivières dont les plus importantes sont Luvinvi, Ulindi et Kadubo. La plupart de ces dernières se jettent dans la rivière Ruzizi.

Il existe d’autres petites rivières Nsesha, Mugaba, Luzinzi, Mayi-Mingi et Gombo.

Le territoire de Walungu comporte en son sein un petit lac nommé Mudekera au-dessus des hautes montagnes dans la chefferie de Kaziba, son emplacement lui confère un statut de site touristique.

Environnement et écologie : La situation écologique n’est guère luisante dans le territoire de Walungu du fait de la dégradation  très prononcée de l’environnement à cause  notamment  de l’érosion, le déboisement des sites protégés et des bassins versants et la régression des forêts suite à la pression démographique. Cela continue à réduire fortement la surface exploitable dont disposent les ménages. L’érosion est considérée ici comme le premier phénomène responsable de la baisse de la productivité des sols qui frappe plus de 50 % des  ménages dans le territoire.

Géographie

La ville de Baraka s'étend de la rivière Lweba à la rivière Mutambala et au rivage du lac Tanganyika. En son cœur se trouve un aérodrome au bord du quel s'aligne des villas modernes. Cette ville est le poumon socio-économique du territoire de Fizi avec une économie agricole très présente dans les périphéries. La majeure partie de la population du territoire de Fizi réside à Baraka. Cette ville est reliée de Lubumbashi au sud et de Bukavu au nord par la RN5.

Baraka est parmi les trente-cinq principales villes de la république démocratique du Congo ordonnées par le gouvernement central dont vingt-six sont des chefs-lieux des provinces et neuf sont des villes socio-économiques : Baraka, Bandundu, Beni, Boma, Butembo, Likasi, Mwene-Ditu, Uvira, et Zongo. Baraka est l'une des meilleures villes de la RDC pour sa qualité de vie. Elle est aussi parmi les villes proposées pour la province du Sud-Kivu avec Uvira, Shabunda et Kamituga.

Baraka jouit d'un rayonnement international grâce à sa diaspora, de son évêché de l'Église Méthodiste Libre du Congo, de sa position stratégique pour les pays de l'Afrique de l'Est et du Centre, et de la présence des bureaux des liaisons des certaines organisations internationales (FAO, HDCH, HCR, MONUSCO, OIM, OMS, PAM, PNUD, UNESCO, UNICEF, etc.)

Baraka étant une ville cosmopolite, certains pays comme (Burundi, Rwanda, Tanzanie, Zambie, Malawi, etc.) envisagent d'ouvrir leur liaison consulaire à Baraka à cause de la présence importante de leur peuple dans cette localité. À cause du nombre important des fidèles catholiques dans le territoire de Fizi, l'idée de l'instauration de Diocèse de Baraka est au stade terminal au sein de Conférence Épiscopale Nationale du Congo (Kinshasa).

La ville de Baraka est au sud de Bukavu, de Goma et d'Uvira, au nord de Kalemie et Lubumbashi, à l'est de Kindu, à l'ouest de Kigoma et de Bujumbura. Elle est accessible par voie aérienne à l'aérodrome de Baraka et à l'aéroport de Malinde, par voie maritime via les voies ferroviaire (Kigoma) et lacustre au port de Mushimbakye et par voie terrestre via la RN5 de la RDCongo.

Différente des grandes villes de provinces des Sud-Kivu et Nord-Kivu, Baraka est la seule ville paisible à échapper aux catastrophes naturelles occasionnées par les éruptions volcanique, les tremblements de terre et les glissements de terrain qui frappent périodiquement les villes de Bukavu, de Goma et d'Uvira.

Les villes de Bukavu et Uvira, selon les sismologues, sont des localités situées dans la faille sismique régionale; certains quartiers de ces deux villes peuvent aussi être frappés par des glissements de terrains. De plus, la ville de Bukavu est dans l'épicentre sismique avec un risque élevé d'éruption limnique en provenance du Lac Kivu. Quant à la ville de Goma, elle se situe sur le relief volcanique toujours actif. Tandis que Baraka est la seule ville de l'ensemble du Kivu en bordure d'un lac à être épargnée par les catastrophes naturelles et c'est pourquoi elle est appelée un "lieu sûr". Cette ville est construite sur l'une des rares plaines à l'Est du pays formée par le lac Tanganyika et le mont Mitumba.

Climat

La ville de Baraka est située au 04° 05′ 38″ S 29° 04′ 58″ E et au rivage du lac Tanganyika avec une altitude moyenne de 820 mètres. Le climat, de type tropical, offre un ensoleillement dominant toute l’année et une température moyenne de 23 °C. Le plus haut niveau de la température arrive à 26 - 30 °C au cours des périodes les plus chaudes. Baraka connaît 2 saisons : la saison sèche et la saison pluvieuse.

Hydrographiei

Dans cette ville, l'eau douce recouvre 1/3 de la superficie de l’île de Baraka.

On y compte plusieurs cours d'eau, un grand lac et des rivières. Le territoire englobé par la ville contient le bassin hydrographique du lac Tanganyika et deux grandes rivières: Mutambala et Nemba. Les autres rivières sont: Lweba, Lwindi, Luke, Mukera, Mwemezi, Kiriza, Rubana, etc.

En un mot, la ville de Baraka est une île car elle est entourée par le lac, les rivières Mutambala, Luke et Lweba.

Toutes les eaux de ces rivières se jettent dans le lac Tanganyika en formant une vaste plaine vers les rives des rivières et du lac. C'est vers l'embouchure de la rivière Mutambala et Nemba que nous trouvons le gisement de pétrole. Les chaux englobent toute la presqu'île d'Ubwari l'Est de la ville et tout l'Ouest de Baraka, précisément à Mwasombo, Mwambangu, MongeMonge, Mwatembo, etc. Les hauts plateaux de l’île de Baraka contiennent le gisement de l'or, de diamant, du coltan, d'étain, de la bauxite, du fer, du manganèse, du charbon, du cobalt, du nickel et de la tourbe.

Bukavu la Belle

Découvrir la splendeur de tous les beaux endroits de la Province du Sud-Kivu.

Partager sur :

Abonnez-vous pour
Plus de contenu Texte et vidéos |

Abonnement réussi! Ops! Une erreur s'est produite

Pour ne rien manquer de nos activités. Inscrivez-vous à notre newsletter.

Tu t'es inscrit avec succès Ops! Veuillez réessayer

Documents

Annuaire de tous les gouverneurs

Magazine Echos de la Province

Arrêtés du Gouverneur

Discours et allocutions du Gouverneur

Comptes rendus conseil des ministres

Documents juridiques

© 2022 Tous droits réservés Celcom Gouvernorat