A+ R A-

Revue de la presse du 17 mars 2016 du Sud-Kivu

Revue de la presse du 17 mars 2016 du Sud-Kivu

Presse provinciale

OKAPI Bukavu et RTNC

-       Vive tension ce mercredi 16 mars à l’Université officielle de Bukavu. Les personnels administratifs, académiques et étudiants ont boycotté les cours. Ils exigent dans l’immédiat la cérémonie de remise et reprise entre le comité sortant et l’entrant. Les membres du personnel de l’UOB accusent le Recteur sortant de refuser de céder la gestion à son remplaçant nommé par le Ministre de l’enseignement supérieur et universitaire.

OKAPI Bukavu

-       Des effets militaires  retrouvés cachés dans les environs de l’ISDR Bukavu. Il s’agit de trois chargeurs et leurs munitions, d’un képi et d’une tenue FARDC. Ce sont les étudiants de cette institution qui ont découvert ces effets militaires abandonnés dans les arbres à coté de leur institution. La police a récupéré ces effets et les a remis au service de renseignement de la 33ème région militaire pour la suite des enquêtes.

-       Les forces vives du territoire de Kalehe disent craindre l’afflux des forces armés en provenance de Shabunda et qui s’installe dans Kalehe. C’est le cas de 19 Raia Mutomboki du groupe Ngandu aperçu ce lundi 14 mars à 20 Km au Nord de Kalonge et à Idunga avec 13 armes AK 47. C’est la même chose à 15 Km au Sud-Ouest de Nyabibwe dans les localités de Ngamba et Muzimu en groupement Mbinga Sud avec la présence de 21 hommes armés et non identifiés. L’autorité locale demande à la hiérarchie militaire à agir avant qu’il ne soit tard.

-       15 éléments de Raia Mutomboki du groupe Charlequin armés de 15 AK 47 ont été aperçus à 15 Km de Kalonge dans le territoire de Kalehe. Charlequin est un seigneur de guerre qui était actif dans le Nord de Shabunda.

RTNC BUKAVU

-       L’aumônerie de la Fomulac Katana à Kabare encore une fois attaquée par des bandits. Une dizaine en arme ont fait irruption dans la nuit du mercredi 16 mars dans les installations de cette aumônerie. Ces bandits ont ligoté la sentinelle et ont réussi à emporter plusieurs biens dont des portables et une importante somme d’argent en dollars et en Franc congolais ainsi que des cartes bancaires… Depuis quelques temps plusieurs structures de Katana comme la paroisse catholique de Fomulac sont objet d’attaques et de pillages par des hommes armés.

-        Fin le mardi 15 mars à l’hôtel Horizon et à Lys Plamedi des travaux de l’atelier sur les acquis de la 21ème conférence de Paris sur le changement climatique, COP 21. A la fin des assises, des recommandations ont été formulées dans différents secteurs de l’environnement. Le Gouverneur du Sud Kivu, Marcellin Cishambo a clos cet atelier tout en saluant le hasard qui a fait que la Présidente en exercice de la COP 21 et Ministre français de l’Environnement Ségolène Royal soit en mission en RDC pendant cette restitution.

-       Radiation de Vianney Shamamba dans Ibanda Sport. Une lettre dans ce sens lui a été adressée le 11 mars par le comité sportif qui s’est réunion pour une concertation le 10 mars. Il était 2ème Vice-Président de cette équipe et au sein de l’équipe. Il lui est reproché d’avoir disposé à sa guise de fond de l’équipe mis à sa disposition et des déclarations à travers des médias de Bukavu sans en avoir reçu mandat.

Dans sa réaction, Vianney dit que le comité sportif d’Ibanda sport et encore moins son Président n’ont qualité de le radier. Pour lui, les prérogatives sont dévolues à l’Assemble générale.

Maendeleo

-       La campagne de lutte contre la méningite a été une réussite dans la province du Sud Kivu. La précision a été donnée le mercredi 16 mars par le Ministre de la santé Mwanza Nangunia dans une conférence de presse organisée à son cabinet à Labotte. Selon lui, 86,5% de la cible a été vaccinée sur l’étendue du Sud Kivu excepté le territoire de Shabunda qui n’a jusque-là pas envoyé son rapport.

Il a par la même occasion annoncé la campagne de vaccination contre la poliomyélite prévue en province pour les enfants de 0 à 5 ans à partir du 20 jusqu’au 26 mars 2016 pour la première phase et la deuxième du 14 au 16 avril 2016.

-       La cellule technique provinciale de lutte contre la fraude décourage l’importation illicite de la bière Amstel en provenance du Burundi. Elle a intercepté ce mercredi 16 mars après-midi, un camion de marque Fuso avec plus de 300 caisses. Selon son Coordonnateur Abas Kayonga, le responsable de la marchandise n’avait aucune preuve de paiement.

RTNK

Les notables de la chefferie fuliru demandent au gouverneur Marcellin Cishambo de restaurer le Mwami Ndare Simba III à son poste administratif de chef de chefferie. Ces notables l’ont fait savoir ce mardi 15 mars. Ils sont plus d’une trentaine : chefs des groupements, chefs coutumiers et membres de la FEC à la maison communale d’Ibanda en attente d’une solution à leur problème.

Ces notables en provenance d’Uvira indiquent que leur chef coutumier était déchu de ses fonctions par le Ministre provincial de l’Intérieur le 22 janvier 2016.

PRESSE NATIONALE

RTNC KINSHASA

Réunion interinstitutionnelle : Joseph Kabila appelle à la réduction de train de vie des institutions

Ce mercredi, en la salle des réunions du Palais du peuple, le Président Joseph Kabila a présidé une réunion interinstitutionnelle avec 9 chefs d’institutions. Au cœur de cette réunion : la situation économique du moment en République démocratique du Congo ainsi que les actions entreprises, jusque-là, par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour le bon déroulement des élections.

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur Evariste Boshab et porte-parole de cette réunion, a déclaré à la presse à l’issue de la rencontre, que les Chefs des institutions ont été instruits de la nécessité de procéder à la restriction budgétaire par la réduction de train de vie de leurs institutions. Il a ajouté, par ailleurs, que le Vice-président de la CENI, Norbert Basengezi Kantitima, a été invité à exposer dans les grandes lignes, sur les actions entreprises par la CENI afin que les élections se déroulent dans les meilleures conditions possibles.

La réunion a mis autour du Chef de l’Etat neuf chefs d’institutions ; à savoir les Présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, le Premier ministre, le Président de la Cour constitutionnelle, le Procureur près la Cour constitutionnelle, le Premier président de la Cour suprême de justice, le Procureur général de la République, le Premier président de la Haute cour militaire et l’Auditeur général des Forces armées de la République démocratique du Congo, FARDC.

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et le Vice-président de la CENI ont assisté à cette réunion en qualité d’invités. Le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja a, lui aussi, assisté à la réunion.

Le parc national des Virunga parmi les vingt meilleures destinations du monde

Le Journal américain New York Times a qualifié le parc national des Virunga de la RDC d’un des endroits les plus époustouflants sur la terre et l’a classé à la 19ème place de 52 destinations à visiter dans le monde.

Le ministre du Tourisme, Elvis Mutiri Wa Bashara, l’a annoncé au public, mardi au jardin botanique de Kinshasa. Cette sélection, a dit le ministre Mutiri, prend en compte la beauté du site, la qualité des services et d’hébergement ainsi que les facilités d’accès. Il s’agit ici de la facilité dans la desserte en énergie électrique et en eau potable. Le parc national des Virunga a été créé en 1925 par le Roi Albert 1er de Belgique. Il s’appelait à l’origine Parc national Albert.

Premier parc national sur le continent africain, cette aire protégée avait pour vocation principale la protection des gorilles de montagne vivant dans les forêts du massif des Virunga. Elle a été élargie plus tard pour inclure le nord des plaines de la Rwindi, le lac Edouard et les montagnes de Ruwenzori. Le parc national des Virunga a fait face entre 1994 et 2013, à un braconnage accru.

-       Des nouvelles en provenance de la CPI attirent également l’attention de différentes rédactions. Pour LA PROSPERITE, Verdict de la dernière chance : Bemba compte quitter la prison ! Il ressort du même journal que la pression monte à Kinshasa auprès des supporters de l’ancien Vice-président, Jean-Pierre Bemba. Le verdict, dans le procès qui l’oppose à la Cour Pénale Internationale pour des présumés crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis à Bangui, intervient ce lundi 21 mars 2016. Alors qu’ils ont pu se montrer patients depuis sa détention à La Haye, près de 8 ans d’attente longue et difficile, les ‘‘Bembistes’’ n’en peuvent plus.

Et FORUM DES AS de renseigner : Affaire Bemba : le jugement annoncé pour ce 21 mars. Ainsi, en présence de l’accusé et de son équipe de Défense menée par son Conseil Peter Haynes QC, du Bureau de Mme le Procureur de la CPI Fatou Bensouda, et de la Représentante légale des victimes Maître Marie-Edith Douzima-Lawson, un résumé du jugement sera lu en audience publique par la juge présidente.

PRESSE INTERNATIONALE

AFP

RDC : condamnation d'un fonctionnaire pour des menaces de mort contre un journaliste

L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a salué mercredi la condamnation d'un fonctionnaire congolais pour avoir menacé de mort un journaliste du Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo.

Le "persécuteur" du journaliste Donat Musema, de la radio communautaire Iriba, basée à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu, a été condamné lundi "à huit jours de prison et au versement d'une amende équivalente à 2500 dollars", a annoncé RSF dans un communiqué.

Le verdict du tribunal de grande instance de Bukavu fait suite à "une plainte" du journaliste en juin 2015 contre Vianney Shamamba, conseiller du gouverneur de la province du Sud-Kivu en charge du renseignement.

Jeune Afrique

RD Congo : pourquoi Kinshasa juge « urgent » un plan de sortie de la Monusco

Alors que le Conseil de sécurité doit voter une nouvelle résolution sur la RD Congo d'ici à la fin du mois, Kinshasa réclame une nouvelle réduction des effectifs militaires de la Mission de l’ONU (Monusco) sur son territoire, estimant que la situation sécuritaire s’est « nettement améliorée ». Le gouvernement congolais souhaite par ailleurs bénéficier de « l’appui » onusien dans l’organisation de ses élections, mais refuse tout « accompagnement ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU, qui se réunit le 23 mars, doit se prononcer avant la fin du mois sur le renouvellement de son mandat à la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RD Congo (Monusco). Mais Kinshasa veut diminuer la présence onusienne au maximum. Pour plaider sa cause, le pays a dépêché à New York Barnabé Kikaya bin Karubi, conseiller diplomatique du président Joseph Kabila, accompagné, entre autres, de l’ambassadeur de la RD Congo en France, Christian Atoki Ileka.

Paris-Match

RDC : Denis Mukwege, le changement c’est maintenant

Le gynécologue congolais Denis Mukwege, plaide pour que l’élection présidentielle prévue cette année ait bien lieu. Car selon lui, l’alternance démocratique est la seule solution pour mettre un terme au cycle de la violence.

«On a trop parlé de viol, de guerre, de destruction, il est temps que nous puissions également parler du développement». Le chirurgien congolais Denis Mukwege, connu dans le monde entier pour son combat contre le viol de guerre en République démocratique du Congo, a dit craindre de nouvelles violences en cas de non alternance à la tête de son pays cette année. «Nous sommes très, très inquiets par rapport à l'année 2016, une année où nous avons deux possibilités: un passage de paix, où on pourrait avoir une alternance démocratique; ou malheureusement retourner dans le cycle de violences», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse mardi à Kinshasa. «Le sang des Congolais a trop coulé, nous devons tous apporter notre pierre pour que [2016] soit plutôt une année d'espoir pour les Congolais», a-t-il ajouté. «On ne pourra pas (le faire) si on est dans la confusion et que la Constitution n'est pas respectée», a-t-il conclu.

Le pays a célébré mardi le premier anniversaire de la détention de Fred Bauma et Yves Makwambala, deux militants qui ont entamé une grève de la faim. Interrogé par la presse sur cette affaire, Denis Mukwege a dit «regretter le fait que nos jeunes soient arrêtés tout simplement parce qu'ils s'expriment». «On ne peut pas faire progresser la démocratie si on n'ouvre pas cet espace de liberté où on peut avoir un débat contradictoire dans le respect mutuel», a-t-il fait valoir.

Et à ceux qui pensent qu’il a abandonné le bloc opératoire pour la politique, il rétorque : «Quand vous opérez une femme pour la deuxième ou la troisième fois, je ne sais pas si vous pouvez être convaincu que vous êtes en train d’appliquer une meilleure stratégie, rapporte Radio Okapi. Quand je pose la question aux femmes à propos de leur souhait, elles souhaitent qu’il y ait paix et justice. Je suis leur porte-voix. En temps de paix, elles sont capables de travailler pour elles-mêmes, mais en temps de guerre, malheureusement, elles sont ciblées. Je crois qu’on ne peut pas continuer à traiter les conséquences, il faut s’attaquer aux causes. Et la cause, ce sont les conflits perpétuels».

Cellule de Communication

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 Son Excellence Mr. le Gouverneur du Sud-Kivu
               Marcellin Cishambo Ruhoya

Bulletin d'info

Inscrivez-vous pour recevoir nos bulletins d'info dans votre boîte email.

Photos

Contactez-nous

Cabinet du Gouverneur  
Adresse: Boulevard Patrice Emery Lumumba, Quartier labotte,commune d'Ibanda, B.P.1078 Bukavu- République Démocratique du Congo.
  Tél: (+243) 0 997 74 96 26
  Email:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
              Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
               

Faceboook
Find us on Facebook
Follow Us