A+ R A-

Revue de la presse de ce mercredi 16 mars 2016 de la Province du Sud-Kivu

L’ouverture des sessions de mars à l’Assemblée nationale et au sénat, la visite de Ségolène Royal à Kinshasa, dominent l’actualité à Kinshasa.

« Enjeux de la session de mars au Parlement, dialogue : Aubin Minaku annonce les couleurs », titre le quotidien FORUM DES AS.

« La session de mars, qui s’est ouverte hier mardi 15 mars, sera essentiellement politique », a fait savoir le président de l’Assemblée nationale, cité dans ce journal.

Au cours de cette session, Aubin Minaku a annoncé la tenue imminente du dialogue national inclusif. Pour ce faire, il a mentionné l’organisation de quelques débats républicains entre les élus sur les questions les plus vitales de la nation. D’après le Speaker de la chambre basse du Parlement, la session de mars est dédiée à l’adoption des lois essentielles. Elle devra gérer le contexte et le fruit du dialogue national inclusif, quelle qu’en soit la forme. 

Evoquant le même sujet, LA PROSPERITE écrit : « Alors que Minaku prône le dialogue : Kengo exige le respect de la Constitution ! ».

La Prospérité a rappelé également que les Sénateurs et Députés ont repris du service. En plus de  lois essentielles qui doivent permettre à la CENI d’enrôler les nouveaux majeurs et les Congolais de la diaspora, de répartir les sièges aux législatives nationales, les deux Chambres du Parlement ont aussi la charge d’adopter certaines lois importantes comme le nouveau Statut des agents et fonctionnaires de l’Etat ou encore les 28 mesures anti-crise économique de Matata. Mais, les défis politiques du moment, souligne-t-elle, ont obligé les Présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale à se montrer très politiques. Léon Kengo célèbre les 10 ans de la Constitution dont il a vanté les mérites. A l’Assemblée nationale, Aubin Minaku attend tout du dialogue politique convoqué par le Président Kabila. Il se dit prêt à endosser les résolutions qui en résulteront,  quels qu’en soient les termes de référence.    

 « En visite en Rdc : Ségolène Royal a eu un entretien avec le chef de l’Etat », renseigne le quotidien L’OBSERVATEUR. Ce dernier révèle que la ministre française de l’Environnement a promis de compensation à la République démocratique du Congo dans le cadre du crédit-carbone. Pour Ségolène Royal, les pays qui polluent devraient payer le prix pour leur pollution tandis que les pays qui abritent les forêts, eux n’émettent presque pas de gaz à effets de serre et que leur contribution à l’atténuation sera différente.

                                                                                                                                                                            (AFP 15/03/16)

  RDC: le médecin qui " répare " les femmes " inquiet " en cas de non alternance en 2016

Le chirurgien congolais Denis Mukwege, a déclaré mardi à Kinshasa craindre de nouvelles violences en cas de non alternance à la tête du pays en 2016.

"Nous sommes très, très inquiets par rapport à l'année 2016, une année où nous avons deux possibilités: un passage de paix, où on pourrait avoir une alternance démocratique; ou malheureusement retourner dans le cycle de violences", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

"Le sang des Congolais a trop coulé, nous devons tous apporter notre pierre pour que [2016] soit plutôt une année d'espoir pour les Congolais", a-t-il ajouté.

"On a trop parlé de viol, de guerre, de destruction, il est temps que nous puissions également parler du développement", mais "on ne pourra pas (le faire) si on est dans la confusion et que la Constitution n'est pas respectée", a-t-il estimé.

L'élection présidentielle censée se tenir fin novembre en RDC semble aujourd'hui improbable.

Le pays traverse une crise politique depuis la reconduction au pouvoir du président Joseph Kabila à l'issue d'élections marquées par des fraudes massives en novembre 2011.

L'opposition accuse le chef de l’État, au pouvoir depuis 2001 et dont le mandat s'achève en décembre, de manœuvrer pour contourner l'interdiction constitutionnelle qui lui est faite de se représenter.

RFI:

RDC: une libération de Jean-Pierre Bemba le 21 mars est-elle envisageable?

A quelques jours du verdict dans l’affaire principale qui oppose à la CPI à Jean-Pierre Bemba, la Cour pénale internationale a tenu, à travers son unité de sensibilisation, à faire une série de mises au point mardi 15 mars devant la presse congolaise. Depuis l’annonce de la date du verdict, il y a beaucoup de spéculations dans les médias ou dans l’opinion. Certains estiment qu’un acquittement de Jean-Pierre Bemba pourrait changer la donne politique en RDC. Ses partisans en tout cas se préparent à fêter le 21 mars et espèrent sa libération le jour même. Mais une libération de l’opposant Jean-Pierre Bemba le 21 mars est-elle envisageable ? Une chose est sûre : n’en déplaise à ses militants Jean-Pierre Bemba ne sortira pas le 21 mars prochain.

Presse provinciale

Okapi

-          Les travaux de réhabilitation de la Nationale N°2 ont repris ce lundi 14 mars. Le Ministre des Travaux Publics Kalenga Riziki a effectué le déplacement de Mwenga pour cette fin. Il l’a confirmé à Radio Okapi. Selon lui, les travaux seront exécutés paliers par paliers et ont commencé depuis le PK 106 pour Mwenga centre. L’objectif reste celui d’atteindre la cité de Kamituga. Les engins et le personnel sont fournis par le gouvernement provincial, tandis que la société Banro prend en charge le carburant dans le cadre du partenariat  public privé en  attendant l’apport du gouvernement central.

-          Une embuscade tendue sur les éléments des FARDC du 3403ème régiment a fait un mort et deux blessés graves. Les faits se sont déroulés lundi 14 mars à Nyalubemba à 40 Km au Sud-Est de Nzibira dans le groupement de Mulamba, Chefferie de Ngweshe. Ce sont des éléments Raia Mutomboki de Ntarumanga qui sont pointés du doigt dans cette affaire. C’est pour la  nième fois que ces miliciens s’en prennent aux forces loyalistes.

-          Une rencontre entre des responsables des FARDC, la Monusco et le chef de guerre Raia Mutomboki Mungoro le lundi 14 mars 2016. Objectif de cette rencontre de Kamananga, entamer le processus de reddition de ce chef milicien Mungoro à Kalehe. Mungoro est encore actif dans Kalehe et serait un ancien Major de l’armée régulière.

-          10 personnes armés de sept AK 47 et d’armes blanches ont attaqué le village de Nyakakezi, groupement de Buzi Bulenga, à 18 Km au Nord-Ouest de Nyabibwe dans Kalehe. Beaucoup de biens de la population ont été emportés surtout du bétail. De nombreux groupes armés réfractaires restent encore actifs dans le territoire de Kalehe dont le raia Mutomboki Shukuru.

-          A Kabare, l’on signale une recrudescence de l’insécurité à Mudaka. Le dernier cas en date est signalé dans la nuit du lundi 14 mars au mardi 15 au marché central de Mudaka. Un groupe de bandits s’est introduit dans le dépôt d’un commerçant de la place et a réussi à emporter beaucoup de marchandises. La semaine dernière, un autre groupe de voleurs avait réussi à piller des biens dans la résidence d’un paisible citoyen dans la même localité.

-          La population de Walungu dénonce les tracasseries sur des barrières érigées dans l’ensemble du territoire. C’est notamment les services de transport et la police qui font payer à chaque motard une somme allant de 1000 à 2000 FC et 20.000 FC pour le véhicule sans aucun document comme preuve de paiement. Les principales axes ciblés par ses éléments sont Shabunda-Langa-Langa, Shabunda-Chonka,  Shabunda-Nyalubwe, Shabunda-Matili-Mungende et bien d’autres axes encore.

-          Un lion sorti de la brousse depuis vendredi dernier sème la terreur à Luntukulu, groupement de Mulamba, territoire de Walungu. Selon la société civile de Mulamba, ce fauve sort de sa cachette surtout la nuit et vit aux abords du village pendant la journée. Il a successivement dévoré trois canards vendredi, une chèvre le dimanche et un cochon le lundi. Les habitants pris de peur ne savent plus à quel Saint se vouer. Les habitants en appellent au responsables de la conservation de la nature de trouver solution pour libérer la région de ce fauve qui ne tardera peut être pas à s’attaquer aux humains.

RTNC

Les travaux de pavage des trottoirs à pierre plates et de construction du mur à la mairie évoluent normalement. Le Gouverneur Marcellin Cishambo et le Maire Philémon Yogolelo ont inspecté le lieu le Mardi 15 mars lors des visites d’itinérances de ce chantier. Ces travaux sont financés par la Mairie et exécutés par les travailleurs de la même Mairie.

FACEBOOK

VICTOIRE DE LA PRESSE AU SUD KIVU, VIANNEY SHAMAMBA CONDAMNE !

Nous venons de gagner le procès contre notre bourreau Vianney Shamamba, membre du cabinet du gouverneur Cishambo, qui voulait attenter à notre vie nous reprochant d'avoir fait passer l'opposant Vital KAMERHE sur nos antennes a écrit Donat Musema directeur de IRIBA FM sur sa page facebook. Le tribunal de paix de Bukavu vient de le condamner à 8 jours de prison ferme et 2500 dollars américains pour les préjudices subis par le journaliste Donat Musema, directeur de la radio communautaire IRIBA FM.

Cellule de Communication du Gouvernorat de Province du Sud-Kivu

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 Son Excellence Mr. le Gouverneur du Sud-Kivu
               Marcellin Cishambo Ruhoya

Bulletin d'info

Inscrivez-vous pour recevoir nos bulletins d'info dans votre boîte email.

Photos

Contactez-nous

Cabinet du Gouverneur  
Adresse: Boulevard Patrice Emery Lumumba, Quartier labotte,commune d'Ibanda, B.P.1078 Bukavu- République Démocratique du Congo.
  Tél: (+243) 0 997 74 96 26
  Email:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
              Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
               

Faceboook
Find us on Facebook
Follow Us