A+ R A-

REVUE DE PRESSE du 23 septembre 2014

La participation du Président Joseph Kabila à la 69e Assemblée générale des Nations Unies sur le réchauffement climatique à New York et la terreur de la part des rebelles Maï-Maï sur les populations dans les provinces du Katanga et du Sud-Kivu sont les deux principaux sujets qui retiennent l’attention de la plupart des quotidiens de Kinshasa ce mardi 23 septembre 2014. Joseph Kabila à la 69e Assemblée générale de l’ONU Forum des As informe que « c’est hier lundi 22 septembre à 4 heures du matin que le Président Joseph Kabila est arrivé au siège des Nations unies à New York, aux Etats-Unis d’Amérique ». Comme tous ses homologues du monde, Joseph Kabila participe à la 69e Assemblée générale de l’ONU. Et la tradition veut que les Chefs d’Etat prennent la parole pour apporter leur contribution à la résolution des problèmes qui se posent dans le monde.

Le journal ajoute que l’intervention du président de la RDC, indique-t-on, est prévue pour ce jeudi 25 septembre 2014 à 16 heures, heure locale. « Occasion pour le Président d’offrir sa lecture au sujet des questions d’actualité dans le monde, mais en commençant, bien entendu, par parler de son propre pays, à savoir la RD Congo, dont la situation intéresse aussi les autres Etats membres de l’Organisation des Nations Unies ».

L’Avenir, pour sa part, révèle que « d’abord, hier le 22 septembre 2014, le Président Kabila a fait une communication en plénière I du sommet sur le climat, avant de faire entendre la voix de la République démocratique du Congo, le 25 septembre 2014, du haut de la tribune de la 69e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies ».

Le quotidien ajoute que selon le même programme, le Président Kabila assistera aussi à la quatrième réunion de haut niveau du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la République démocratique du Congo et la Région des Grands Lacs, avant de s’entretenir en tête-à tête avec le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon. ACP (Agence congolaise de presse) rapporte qu’il est également prévu, en marge des travaux de la 69e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies, un déjeuner de travail en l’honneur des Chefs d’Etat africains et de gouvernement sous le thème : « Mobiliser les capitaux d’investissements intérieurs pour stimuler les investissements intra-africains dans les infrastructures et l’intégration économique régionale». Le Président Joseph Kabila marquera sa présence à cette rencontre en tant qu’invité d’honneur du conseiller spécial pour l’Afrique du Secrétaire général des Nations Unies. Plusieurs réceptions figurent également au programme en marge de ces assises; notamment celles offertes séparément par le Président des Etats-Unis Barak Obama et le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon en l’honneur des Chefs d’Etat et de gouvernement présents à la 69e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Le Potentiel rebondit sur le même sujet et indique que, « dans tous les cas, la 69e Assemblée générale des Nations Unies offre de belles opportunités pour la République démocratique du Congo. Elle pourrait servir de tremplin pour un nouveau départ de la RDC sur la scène internationale. Et la question du réchauffement climatique est cette brèche par laquelle la RD Congo devrait s’engouffrer pour se refaire une bonne place à l’échelle planétaire ».

Les Maï-Maï font toujours parler d’eux au Katanga et au Sud-Kivu Plusieurs secteurs du territoire de Malemba Nkulu, au Katanga, vivent dans la terreur. En cause ? Les forces négatives Mai Mai qui y sèment la terreur au quotidien. Les incursions des miliciens dans les villages se pratiquent à un rythme régulier et se soldent par des meurtres, vols, viols et autres destructions.

Le Potentiel renseigne qu’il y a une semaine « les Maï-Maï ont effectué une incursion dans la localité de Kina, dans la chefferie de Kayumba où ces hors-la-loi ont tué le chef de la police en poste dans ce secteur ainsi que sa femme et incendié des maisons, selon l’administrateur ».

Ainsi le quotidien insiste sur « la nécessité de renforcer les troupes des FARDC et également [celles] des soldats de la Monusco. Cette demande n’est pas la première car elle a déjà été [formulée] afin de sécuriser les populations ». Et Le Potentiel de rappeler que « la rébellion du Katanga tout comme [celle] dans l’est de la RDC a pour socle les minerais dont les chefs rebelles cherchent à s’emparer pour leurs propres intérêts ». Toujours au Katanga, des Maï-Maï sèment le trouble dans plusieurs secteurs du territoire de Malemba Nkulu, rapporte La Référence Plus. « L’administrateur de ce territoire plaide pour le renforcement des effectifs des forces de sécurité dans ce secteur », écrit le journal. Selon le même administrateur, « la plupart de ces Maï-Maï viennent du parc de l’Upemba et du territoire de Mitwaba ». Dans un autre article, La Référence Plus renseigne que « le calme est revenu depuis le 22 septembre après des affrontements qui ont opposé samedi et dimanche derniers les FARDC aux Maï-Maï à Kisenga, à près de 105 km de Mitwaba ».

Selon des sources militaires, le bilan fait état de plusieurs morts du côté des miliciens, sans donner de chiffres. « Aucune perte n’a été enregistrée du côté de l’armée », selon la même source. Enfin dans un troisième article, La Référence Plus rapporte que les Maï-Maï Raïa Mutomboki ont repris le week-end dernier le contrôle de la localité de Tchombi, située à 33 km au nord de Shabunda centre, au Sud-Kivu. Le quotidien informe que « ces miliciens s’y sont installés après le retrait des FARDC de cette localité. Les militaires avaient délogé une semaine plus tôt les Raïa Mutomboki de Tchombi au terme d’un violent combat qui avait coûté la vie au chef milicien Paul Ngumbi Wangiozi, alias Sisawa ». Le quotidien rapporte que le commandant militaire de la région, le colonel Jean-Jacque Bitsetsa, a déclaré que « l’ambition de [ses] troupes n’était pas de rester longtemps dans la localité de Tchombi. Nous voulions seulement corriger la brutalité de Sisawa qui était venu attaquer notre position et il en a eu pour son compte ». L’officier a néanmoins reconnu que les Raïa Mutomboki se sont réinstallés à Tchombi après le retour des FARDC dans leur quartier général de Shabunda centre. Pour sa part, toujours sur le même sujet, Le Phare s’interroge “sur la capacité qu’ont les miliciens Maï-Maï à survivre à toutes les initiatives, prises tant par le gouvernement et par la Monusco, visant leur éradication. L’opinion s’interroge : comment, malgré toutes les annonces faites par le gouvernement et par la Monusco, on ne parvient toujours pas à neutraliser les miliciens Maï-Maï ? » Et le quotidien de poursuivre ainsi : « Qui les alimente en armes et munitions ? Qui les finance ? De quelles complicités bénéficient-ils ? Toutes ces questions sont aussi pertinentes que curieuses, à voir la façon dont ces nébuleux continuent de défier tout le monde, exactement comme le font les autres mouvements soutenus par le Rwanda ».

Par Bernardin SEBAHIRE
Cellule de communication du Gouvernorat de Province du Sud-Kivu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 Son Excellence Mr. le Gouverneur du Sud-Kivu
               Marcellin Cishambo Ruhoya

Bulletin d'info

Inscrivez-vous pour recevoir nos bulletins d'info dans votre boîte email.

Photos

Contactez-nous

Cabinet du Gouverneur  
Adresse: Boulevard Patrice Emery Lumumba, Quartier labotte,commune d'Ibanda, B.P.1078 Bukavu- République Démocratique du Congo.
  Tél: (+243) 0 997 74 96 26
  Email:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
              Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
               

Faceboook
Find us on Facebook
Follow Us