A+ R A-

Revue de la presse du 17 mars 2016 du Sud-Kivu

Revue de la presse du 17 mars 2016 du Sud-Kivu

Presse provinciale

OKAPI Bukavu et RTNC

-       Vive tension ce mercredi 16 mars à l’Université officielle de Bukavu. Les personnels administratifs, académiques et étudiants ont boycotté les cours. Ils exigent dans l’immédiat la cérémonie de remise et reprise entre le comité sortant et l’entrant. Les membres du personnel de l’UOB accusent le Recteur sortant de refuser de céder la gestion à son remplaçant nommé par le Ministre de l’enseignement supérieur et universitaire.

OKAPI Bukavu

-       Des effets militaires  retrouvés cachés dans les environs de l’ISDR Bukavu. Il s’agit de trois chargeurs et leurs munitions, d’un képi et d’une tenue FARDC. Ce sont les étudiants de cette institution qui ont découvert ces effets militaires abandonnés dans les arbres à coté de leur institution. La police a récupéré ces effets et les a remis au service de renseignement de la 33ème région militaire pour la suite des enquêtes.

-       Les forces vives du territoire de Kalehe disent craindre l’afflux des forces armés en provenance de Shabunda et qui s’installe dans Kalehe. C’est le cas de 19 Raia Mutomboki du groupe Ngandu aperçu ce lundi 14 mars à 20 Km au Nord de Kalonge et à Idunga avec 13 armes AK 47. C’est la même chose à 15 Km au Sud-Ouest de Nyabibwe dans les localités de Ngamba et Muzimu en groupement Mbinga Sud avec la présence de 21 hommes armés et non identifiés. L’autorité locale demande à la hiérarchie militaire à agir avant qu’il ne soit tard.

-       15 éléments de Raia Mutomboki du groupe Charlequin armés de 15 AK 47 ont été aperçus à 15 Km de Kalonge dans le territoire de Kalehe. Charlequin est un seigneur de guerre qui était actif dans le Nord de Shabunda.

RTNC BUKAVU

-       L’aumônerie de la Fomulac Katana à Kabare encore une fois attaquée par des bandits. Une dizaine en arme ont fait irruption dans la nuit du mercredi 16 mars dans les installations de cette aumônerie. Ces bandits ont ligoté la sentinelle et ont réussi à emporter plusieurs biens dont des portables et une importante somme d’argent en dollars et en Franc congolais ainsi que des cartes bancaires… Depuis quelques temps plusieurs structures de Katana comme la paroisse catholique de Fomulac sont objet d’attaques et de pillages par des hommes armés.

-        Fin le mardi 15 mars à l’hôtel Horizon et à Lys Plamedi des travaux de l’atelier sur les acquis de la 21ème conférence de Paris sur le changement climatique, COP 21. A la fin des assises, des recommandations ont été formulées dans différents secteurs de l’environnement. Le Gouverneur du Sud Kivu, Marcellin Cishambo a clos cet atelier tout en saluant le hasard qui a fait que la Présidente en exercice de la COP 21 et Ministre français de l’Environnement Ségolène Royal soit en mission en RDC pendant cette restitution.

-       Radiation de Vianney Shamamba dans Ibanda Sport. Une lettre dans ce sens lui a été adressée le 11 mars par le comité sportif qui s’est réunion pour une concertation le 10 mars. Il était 2ème Vice-Président de cette équipe et au sein de l’équipe. Il lui est reproché d’avoir disposé à sa guise de fond de l’équipe mis à sa disposition et des déclarations à travers des médias de Bukavu sans en avoir reçu mandat.

Dans sa réaction, Vianney dit que le comité sportif d’Ibanda sport et encore moins son Président n’ont qualité de le radier. Pour lui, les prérogatives sont dévolues à l’Assemble générale.

Maendeleo

-       La campagne de lutte contre la méningite a été une réussite dans la province du Sud Kivu. La précision a été donnée le mercredi 16 mars par le Ministre de la santé Mwanza Nangunia dans une conférence de presse organisée à son cabinet à Labotte. Selon lui, 86,5% de la cible a été vaccinée sur l’étendue du Sud Kivu excepté le territoire de Shabunda qui n’a jusque-là pas envoyé son rapport.

Il a par la même occasion annoncé la campagne de vaccination contre la poliomyélite prévue en province pour les enfants de 0 à 5 ans à partir du 20 jusqu’au 26 mars 2016 pour la première phase et la deuxième du 14 au 16 avril 2016.

-       La cellule technique provinciale de lutte contre la fraude décourage l’importation illicite de la bière Amstel en provenance du Burundi. Elle a intercepté ce mercredi 16 mars après-midi, un camion de marque Fuso avec plus de 300 caisses. Selon son Coordonnateur Abas Kayonga, le responsable de la marchandise n’avait aucune preuve de paiement.

RTNK

Les notables de la chefferie fuliru demandent au gouverneur Marcellin Cishambo de restaurer le Mwami Ndare Simba III à son poste administratif de chef de chefferie. Ces notables l’ont fait savoir ce mardi 15 mars. Ils sont plus d’une trentaine : chefs des groupements, chefs coutumiers et membres de la FEC à la maison communale d’Ibanda en attente d’une solution à leur problème.

Ces notables en provenance d’Uvira indiquent que leur chef coutumier était déchu de ses fonctions par le Ministre provincial de l’Intérieur le 22 janvier 2016.

PRESSE NATIONALE

RTNC KINSHASA

Réunion interinstitutionnelle : Joseph Kabila appelle à la réduction de train de vie des institutions

Ce mercredi, en la salle des réunions du Palais du peuple, le Président Joseph Kabila a présidé une réunion interinstitutionnelle avec 9 chefs d’institutions. Au cœur de cette réunion : la situation économique du moment en République démocratique du Congo ainsi que les actions entreprises, jusque-là, par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour le bon déroulement des élections.

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur Evariste Boshab et porte-parole de cette réunion, a déclaré à la presse à l’issue de la rencontre, que les Chefs des institutions ont été instruits de la nécessité de procéder à la restriction budgétaire par la réduction de train de vie de leurs institutions. Il a ajouté, par ailleurs, que le Vice-président de la CENI, Norbert Basengezi Kantitima, a été invité à exposer dans les grandes lignes, sur les actions entreprises par la CENI afin que les élections se déroulent dans les meilleures conditions possibles.

La réunion a mis autour du Chef de l’Etat neuf chefs d’institutions ; à savoir les Présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, le Premier ministre, le Président de la Cour constitutionnelle, le Procureur près la Cour constitutionnelle, le Premier président de la Cour suprême de justice, le Procureur général de la République, le Premier président de la Haute cour militaire et l’Auditeur général des Forces armées de la République démocratique du Congo, FARDC.

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et le Vice-président de la CENI ont assisté à cette réunion en qualité d’invités. Le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja a, lui aussi, assisté à la réunion.

Le parc national des Virunga parmi les vingt meilleures destinations du monde

Le Journal américain New York Times a qualifié le parc national des Virunga de la RDC d’un des endroits les plus époustouflants sur la terre et l’a classé à la 19ème place de 52 destinations à visiter dans le monde.

Le ministre du Tourisme, Elvis Mutiri Wa Bashara, l’a annoncé au public, mardi au jardin botanique de Kinshasa. Cette sélection, a dit le ministre Mutiri, prend en compte la beauté du site, la qualité des services et d’hébergement ainsi que les facilités d’accès. Il s’agit ici de la facilité dans la desserte en énergie électrique et en eau potable. Le parc national des Virunga a été créé en 1925 par le Roi Albert 1er de Belgique. Il s’appelait à l’origine Parc national Albert.

Premier parc national sur le continent africain, cette aire protégée avait pour vocation principale la protection des gorilles de montagne vivant dans les forêts du massif des Virunga. Elle a été élargie plus tard pour inclure le nord des plaines de la Rwindi, le lac Edouard et les montagnes de Ruwenzori. Le parc national des Virunga a fait face entre 1994 et 2013, à un braconnage accru.

-       Des nouvelles en provenance de la CPI attirent également l’attention de différentes rédactions. Pour LA PROSPERITE, Verdict de la dernière chance : Bemba compte quitter la prison ! Il ressort du même journal que la pression monte à Kinshasa auprès des supporters de l’ancien Vice-président, Jean-Pierre Bemba. Le verdict, dans le procès qui l’oppose à la Cour Pénale Internationale pour des présumés crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis à Bangui, intervient ce lundi 21 mars 2016. Alors qu’ils ont pu se montrer patients depuis sa détention à La Haye, près de 8 ans d’attente longue et difficile, les ‘‘Bembistes’’ n’en peuvent plus.

Et FORUM DES AS de renseigner : Affaire Bemba : le jugement annoncé pour ce 21 mars. Ainsi, en présence de l’accusé et de son équipe de Défense menée par son Conseil Peter Haynes QC, du Bureau de Mme le Procureur de la CPI Fatou Bensouda, et de la Représentante légale des victimes Maître Marie-Edith Douzima-Lawson, un résumé du jugement sera lu en audience publique par la juge présidente.

PRESSE INTERNATIONALE

AFP

RDC : condamnation d'un fonctionnaire pour des menaces de mort contre un journaliste

L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a salué mercredi la condamnation d'un fonctionnaire congolais pour avoir menacé de mort un journaliste du Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo.

Le "persécuteur" du journaliste Donat Musema, de la radio communautaire Iriba, basée à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu, a été condamné lundi "à huit jours de prison et au versement d'une amende équivalente à 2500 dollars", a annoncé RSF dans un communiqué.

Le verdict du tribunal de grande instance de Bukavu fait suite à "une plainte" du journaliste en juin 2015 contre Vianney Shamamba, conseiller du gouverneur de la province du Sud-Kivu en charge du renseignement.

Jeune Afrique

RD Congo : pourquoi Kinshasa juge « urgent » un plan de sortie de la Monusco

Alors que le Conseil de sécurité doit voter une nouvelle résolution sur la RD Congo d'ici à la fin du mois, Kinshasa réclame une nouvelle réduction des effectifs militaires de la Mission de l’ONU (Monusco) sur son territoire, estimant que la situation sécuritaire s’est « nettement améliorée ». Le gouvernement congolais souhaite par ailleurs bénéficier de « l’appui » onusien dans l’organisation de ses élections, mais refuse tout « accompagnement ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU, qui se réunit le 23 mars, doit se prononcer avant la fin du mois sur le renouvellement de son mandat à la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RD Congo (Monusco). Mais Kinshasa veut diminuer la présence onusienne au maximum. Pour plaider sa cause, le pays a dépêché à New York Barnabé Kikaya bin Karubi, conseiller diplomatique du président Joseph Kabila, accompagné, entre autres, de l’ambassadeur de la RD Congo en France, Christian Atoki Ileka.

Paris-Match

RDC : Denis Mukwege, le changement c’est maintenant

Le gynécologue congolais Denis Mukwege, plaide pour que l’élection présidentielle prévue cette année ait bien lieu. Car selon lui, l’alternance démocratique est la seule solution pour mettre un terme au cycle de la violence.

«On a trop parlé de viol, de guerre, de destruction, il est temps que nous puissions également parler du développement». Le chirurgien congolais Denis Mukwege, connu dans le monde entier pour son combat contre le viol de guerre en République démocratique du Congo, a dit craindre de nouvelles violences en cas de non alternance à la tête de son pays cette année. «Nous sommes très, très inquiets par rapport à l'année 2016, une année où nous avons deux possibilités: un passage de paix, où on pourrait avoir une alternance démocratique; ou malheureusement retourner dans le cycle de violences», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse mardi à Kinshasa. «Le sang des Congolais a trop coulé, nous devons tous apporter notre pierre pour que [2016] soit plutôt une année d'espoir pour les Congolais», a-t-il ajouté. «On ne pourra pas (le faire) si on est dans la confusion et que la Constitution n'est pas respectée», a-t-il conclu.

Le pays a célébré mardi le premier anniversaire de la détention de Fred Bauma et Yves Makwambala, deux militants qui ont entamé une grève de la faim. Interrogé par la presse sur cette affaire, Denis Mukwege a dit «regretter le fait que nos jeunes soient arrêtés tout simplement parce qu'ils s'expriment». «On ne peut pas faire progresser la démocratie si on n'ouvre pas cet espace de liberté où on peut avoir un débat contradictoire dans le respect mutuel», a-t-il fait valoir.

Et à ceux qui pensent qu’il a abandonné le bloc opératoire pour la politique, il rétorque : «Quand vous opérez une femme pour la deuxième ou la troisième fois, je ne sais pas si vous pouvez être convaincu que vous êtes en train d’appliquer une meilleure stratégie, rapporte Radio Okapi. Quand je pose la question aux femmes à propos de leur souhait, elles souhaitent qu’il y ait paix et justice. Je suis leur porte-voix. En temps de paix, elles sont capables de travailler pour elles-mêmes, mais en temps de guerre, malheureusement, elles sont ciblées. Je crois qu’on ne peut pas continuer à traiter les conséquences, il faut s’attaquer aux causes. Et la cause, ce sont les conflits perpétuels».

Cellule de Communication

Revue de la presse de ce mercredi 16 mars 2016 de la Province du Sud-Kivu

L’ouverture des sessions de mars à l’Assemblée nationale et au sénat, la visite de Ségolène Royal à Kinshasa, dominent l’actualité à Kinshasa.

« Enjeux de la session de mars au Parlement, dialogue : Aubin Minaku annonce les couleurs », titre le quotidien FORUM DES AS.

« La session de mars, qui s’est ouverte hier mardi 15 mars, sera essentiellement politique », a fait savoir le président de l’Assemblée nationale, cité dans ce journal.

Au cours de cette session, Aubin Minaku a annoncé la tenue imminente du dialogue national inclusif. Pour ce faire, il a mentionné l’organisation de quelques débats républicains entre les élus sur les questions les plus vitales de la nation. D’après le Speaker de la chambre basse du Parlement, la session de mars est dédiée à l’adoption des lois essentielles. Elle devra gérer le contexte et le fruit du dialogue national inclusif, quelle qu’en soit la forme. 

Evoquant le même sujet, LA PROSPERITE écrit : « Alors que Minaku prône le dialogue : Kengo exige le respect de la Constitution ! ».

La Prospérité a rappelé également que les Sénateurs et Députés ont repris du service. En plus de  lois essentielles qui doivent permettre à la CENI d’enrôler les nouveaux majeurs et les Congolais de la diaspora, de répartir les sièges aux législatives nationales, les deux Chambres du Parlement ont aussi la charge d’adopter certaines lois importantes comme le nouveau Statut des agents et fonctionnaires de l’Etat ou encore les 28 mesures anti-crise économique de Matata. Mais, les défis politiques du moment, souligne-t-elle, ont obligé les Présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale à se montrer très politiques. Léon Kengo célèbre les 10 ans de la Constitution dont il a vanté les mérites. A l’Assemblée nationale, Aubin Minaku attend tout du dialogue politique convoqué par le Président Kabila. Il se dit prêt à endosser les résolutions qui en résulteront,  quels qu’en soient les termes de référence.    

 « En visite en Rdc : Ségolène Royal a eu un entretien avec le chef de l’Etat », renseigne le quotidien L’OBSERVATEUR. Ce dernier révèle que la ministre française de l’Environnement a promis de compensation à la République démocratique du Congo dans le cadre du crédit-carbone. Pour Ségolène Royal, les pays qui polluent devraient payer le prix pour leur pollution tandis que les pays qui abritent les forêts, eux n’émettent presque pas de gaz à effets de serre et que leur contribution à l’atténuation sera différente.

                                                                                                                                                                            (AFP 15/03/16)

  RDC: le médecin qui " répare " les femmes " inquiet " en cas de non alternance en 2016

Le chirurgien congolais Denis Mukwege, a déclaré mardi à Kinshasa craindre de nouvelles violences en cas de non alternance à la tête du pays en 2016.

"Nous sommes très, très inquiets par rapport à l'année 2016, une année où nous avons deux possibilités: un passage de paix, où on pourrait avoir une alternance démocratique; ou malheureusement retourner dans le cycle de violences", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

"Le sang des Congolais a trop coulé, nous devons tous apporter notre pierre pour que [2016] soit plutôt une année d'espoir pour les Congolais", a-t-il ajouté.

"On a trop parlé de viol, de guerre, de destruction, il est temps que nous puissions également parler du développement", mais "on ne pourra pas (le faire) si on est dans la confusion et que la Constitution n'est pas respectée", a-t-il estimé.

L'élection présidentielle censée se tenir fin novembre en RDC semble aujourd'hui improbable.

Le pays traverse une crise politique depuis la reconduction au pouvoir du président Joseph Kabila à l'issue d'élections marquées par des fraudes massives en novembre 2011.

L'opposition accuse le chef de l’État, au pouvoir depuis 2001 et dont le mandat s'achève en décembre, de manœuvrer pour contourner l'interdiction constitutionnelle qui lui est faite de se représenter.

RFI:

RDC: une libération de Jean-Pierre Bemba le 21 mars est-elle envisageable?

A quelques jours du verdict dans l’affaire principale qui oppose à la CPI à Jean-Pierre Bemba, la Cour pénale internationale a tenu, à travers son unité de sensibilisation, à faire une série de mises au point mardi 15 mars devant la presse congolaise. Depuis l’annonce de la date du verdict, il y a beaucoup de spéculations dans les médias ou dans l’opinion. Certains estiment qu’un acquittement de Jean-Pierre Bemba pourrait changer la donne politique en RDC. Ses partisans en tout cas se préparent à fêter le 21 mars et espèrent sa libération le jour même. Mais une libération de l’opposant Jean-Pierre Bemba le 21 mars est-elle envisageable ? Une chose est sûre : n’en déplaise à ses militants Jean-Pierre Bemba ne sortira pas le 21 mars prochain.

Presse provinciale

Okapi

-          Les travaux de réhabilitation de la Nationale N°2 ont repris ce lundi 14 mars. Le Ministre des Travaux Publics Kalenga Riziki a effectué le déplacement de Mwenga pour cette fin. Il l’a confirmé à Radio Okapi. Selon lui, les travaux seront exécutés paliers par paliers et ont commencé depuis le PK 106 pour Mwenga centre. L’objectif reste celui d’atteindre la cité de Kamituga. Les engins et le personnel sont fournis par le gouvernement provincial, tandis que la société Banro prend en charge le carburant dans le cadre du partenariat  public privé en  attendant l’apport du gouvernement central.

-          Une embuscade tendue sur les éléments des FARDC du 3403ème régiment a fait un mort et deux blessés graves. Les faits se sont déroulés lundi 14 mars à Nyalubemba à 40 Km au Sud-Est de Nzibira dans le groupement de Mulamba, Chefferie de Ngweshe. Ce sont des éléments Raia Mutomboki de Ntarumanga qui sont pointés du doigt dans cette affaire. C’est pour la  nième fois que ces miliciens s’en prennent aux forces loyalistes.

-          Une rencontre entre des responsables des FARDC, la Monusco et le chef de guerre Raia Mutomboki Mungoro le lundi 14 mars 2016. Objectif de cette rencontre de Kamananga, entamer le processus de reddition de ce chef milicien Mungoro à Kalehe. Mungoro est encore actif dans Kalehe et serait un ancien Major de l’armée régulière.

-          10 personnes armés de sept AK 47 et d’armes blanches ont attaqué le village de Nyakakezi, groupement de Buzi Bulenga, à 18 Km au Nord-Ouest de Nyabibwe dans Kalehe. Beaucoup de biens de la population ont été emportés surtout du bétail. De nombreux groupes armés réfractaires restent encore actifs dans le territoire de Kalehe dont le raia Mutomboki Shukuru.

-          A Kabare, l’on signale une recrudescence de l’insécurité à Mudaka. Le dernier cas en date est signalé dans la nuit du lundi 14 mars au mardi 15 au marché central de Mudaka. Un groupe de bandits s’est introduit dans le dépôt d’un commerçant de la place et a réussi à emporter beaucoup de marchandises. La semaine dernière, un autre groupe de voleurs avait réussi à piller des biens dans la résidence d’un paisible citoyen dans la même localité.

-          La population de Walungu dénonce les tracasseries sur des barrières érigées dans l’ensemble du territoire. C’est notamment les services de transport et la police qui font payer à chaque motard une somme allant de 1000 à 2000 FC et 20.000 FC pour le véhicule sans aucun document comme preuve de paiement. Les principales axes ciblés par ses éléments sont Shabunda-Langa-Langa, Shabunda-Chonka,  Shabunda-Nyalubwe, Shabunda-Matili-Mungende et bien d’autres axes encore.

-          Un lion sorti de la brousse depuis vendredi dernier sème la terreur à Luntukulu, groupement de Mulamba, territoire de Walungu. Selon la société civile de Mulamba, ce fauve sort de sa cachette surtout la nuit et vit aux abords du village pendant la journée. Il a successivement dévoré trois canards vendredi, une chèvre le dimanche et un cochon le lundi. Les habitants pris de peur ne savent plus à quel Saint se vouer. Les habitants en appellent au responsables de la conservation de la nature de trouver solution pour libérer la région de ce fauve qui ne tardera peut être pas à s’attaquer aux humains.

RTNC

Les travaux de pavage des trottoirs à pierre plates et de construction du mur à la mairie évoluent normalement. Le Gouverneur Marcellin Cishambo et le Maire Philémon Yogolelo ont inspecté le lieu le Mardi 15 mars lors des visites d’itinérances de ce chantier. Ces travaux sont financés par la Mairie et exécutés par les travailleurs de la même Mairie.

FACEBOOK

VICTOIRE DE LA PRESSE AU SUD KIVU, VIANNEY SHAMAMBA CONDAMNE !

Nous venons de gagner le procès contre notre bourreau Vianney Shamamba, membre du cabinet du gouverneur Cishambo, qui voulait attenter à notre vie nous reprochant d'avoir fait passer l'opposant Vital KAMERHE sur nos antennes a écrit Donat Musema directeur de IRIBA FM sur sa page facebook. Le tribunal de paix de Bukavu vient de le condamner à 8 jours de prison ferme et 2500 dollars américains pour les préjudices subis par le journaliste Donat Musema, directeur de la radio communautaire IRIBA FM.

Cellule de Communication du Gouvernorat de Province du Sud-Kivu

MONITORING DES MEDIAS DU SUD-KIVU du Mercredi 17 décembre 2014

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

POLITIQUE

Après le discours du Chef de l’Etat  Joseph Kabila à la Nation, les avis sont partagés entre les habitants de Bukavu. Ils estiment que le Rais n’a pas étanché leur soif par rapport à tout ce qui se dit dans le Pays tout comme à l’étranger au sujet du processus électoral e RDC. Selon nos sources, il était temps pour le Président de préciser s’il va se présenter ou non aux élections prochaines et quand est ce qu’elles seront donc organisées ; deux sujets qui préoccupent tant la population que la classe politique en RDC ; d’autres encore pensent que le Chef de l’Etat n’a pas touché à tous les aspects sur le social des Congolais. (Radio Maendeleo)

SECURITE

Le chef Raia Mutomboki autoproclamé Mwami Alexandre a été tué samedi dernier avec trois de ses proches dans la forêt de Tosikilindi, village Katubu à cheval entre les territoires Fizi, Shabunda et Kabambare. Alexandre et ses gardes du corps sont tombés dans une embuscade tendue par les FARDC du 3.313ème Régiment basé à Mugera. Le Général autoproclamé avait quitté Lulingu en passant par Kikamba dans la chefferie de Bakisi avec l’intention d’aller coaliser avec l’autre seigneur de guerre Mai-Mai Yakutumba. Les sources militaires citées par Radio Okapi avancent un bilan de 4 tués dont mwami Alexandre lui-même et trois de ses proches. (Radio Maendeleo, Radio Okapi).

SOCIETE

A Bukavu, environs 20 familles ont été déguerpies de maisons de l’Etat parce qu’ils n’ont pas régularisé leur situation de logement. La déclaration est du chef de division de l’Habitat Robert Mondo Lunye Lunye. Selon le chef de division, ces opérations se sont déroulées dans différents coins de la ville, notamment dans la commune d’Ibanda, sur les avenues du Lac, Bobozo, Kasavubu à Labotte ; sur avenue Kalehe et athénée d’Ibanda ainsi que dans la commune de Bagira. (Radio Maendeleo)

Les agents de l’office congolais de contrôle (OCC) réclament toujours leurs 9 mois d’arriérés de salaire. Hier 16 décembre, ces agents qui poursuivent le mouvement de grève déclenchée dernièrement à Bukavu, ont pris d’assaut le bureau de l’OCC sur l’avenue Maniema dans la commune d’Ibanda. Pas de salaire, pas de travail ; 9 mois impayés, c’est déjà trop ! Nous voulons notre argent ! C’est l’essentiel de messages qu’on pouvait lire sur les calicots qu²e les Manifestants brandissaient. (Radio Maendeleo)

 

Bernardin SEBAHIRE

Cellule de communication

du Gouvernorat de Province du Sud-Kivu.

REVUE DE LA PRESSE DU SUD KIVU DE CE MARDI 15 MARS 2016

REVUE DE LA PRESSE DU SUD KIVU DE CE MARDI 15 MARS 2016

RTNC

1.       Quelques travaux de remblai sont effectués sur la nationale numéro 5. Le Gouverneur de la province Marcellin Cishambo avec à sa suite une forte délégation se sont  rendus à Toyota, un village situé  à 10 km au Sud de Bukavu vers Nyangezi pour se rendre compte des travaux de réhabilitation de ce tronçon routier de la Nationale N°5.  Ces travaux permettent aux véhicules de rouler sans difficultés avant les travaux proprement dit entrepris de la prison centrale par la société Sinohydro.  Le Gouverneur et sa suite  ont constaté que les travaux de remblai évoluent normalement à la satisfaction des utilisateurs.  La même délégation  a aussi inspecté les travaux de pavage à Buholo IV.

 2.    Le Maire de Bukavu, Philémon Yogolelo est rentré à Bukavu le lundi 14 mars en provenance de Kinshasa. Le Maire a pris contact avec le représentant de l’association internationale des Maires francophones. Avec le Président de cette structure au pays, le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa André Kimbuta Yango, ils se sont entretenus de la gestion des déchets à Bukavu et de comment rendre Bukavu plus verte que maintenant.

3.       Un atelier de restitution sur la COP 21 et de conscientisation sur le changement climatique s’est tenu à l’hôtel Horizon à Muhumba en présence du Gouverneur de la province du Sud Kivu. C’était le lundi 14 mars 2016. Des plantules ont été mises en terre symboliquement par différentes autorités de la province à la Sonas et devant le bâtiment de l’Assemblée provinciale à Labotte. Cela dans le but de lutter contre le réchauffement climatique et de garder les espaces verts dans la ville de Bukavu.

4.       10.862 candidats se sont fait inscrire à l’Ecole Supérieure d’administration sur toute l’étendue de la Rdc. Au Sud-Kivu, ils sont 1.722 candidats. Kinshasa aligne 4.640. Ces chiffres ont été révélés par le Ministre en charge de la Fonction Publique, Pascal Isumbisho Mwapu lors de la clôture des inscriptions le dimanche 13 mars 2016. Selon lui, la liste des candidats pour le test écrit sera publiée après étude du dossier cas par cas, étude qui a commencé le lundi 14 mars. Le test écrit aura lieu le 27 mars dans chaque province et le test oral au mois d’avril. Seule 100 personnes seront retenues pour suivre une formation d’une année à Kinshasa avant d’intégrer l’administration et la fonction publique à des postes de commandement.

5.     Lecture de l’arrêté provincial du 10 mars 2016 signé par le Gouverneur de la province du Sud Kivu Marcellin Cishambo portant institution des mécanismes de mise en œuvre et de suivi des fonds de cohérence pour la stabilisation dans la province du Sud-Kivu.

 OKAPI

6.     Des bandits armés ont fait irruption dans deux chambres des étudiants de l’ISDR Bukavu au quartier Bugabo en commune de Kadutu la nuit du dimanche 13 au lundi 14 mars 2016. Ces bandits armés ont emporté des malles d’habits, des téléphones portables, un ordinateur et une somme importante d’argent. Ils ont tiré des balles en l’air avant de fuir. L’opération a duré une heure.

7.       Le chef   de projet à Médecin sans frontière Hollande encore une fois victime d’attaque dans sa base le dimanche 13 mars à Baraka, à Fizi. La population locale qui bénéficie des soins gratuits de MSF Hollande craint le pire après le retrait de son personnel expatrié qui a quitté Baraka  le lundi 14 mars pour Bukavu et la suspension de toute activité de MSF Hollande à  Baraka. C’est le 4ème incident sur MSF Hollande à Baraka. Le dernier est survenu  en Novembre 2015. Des ordinateurs et l’argent avaient été emportés.

8.       L’hôpital général de Kamituga est en rupture des médicaments essentiels et devient incapable de répondre au soin des malades. La société civile de Mwenga déplore cette situation et demande à l’Etat congolais de ravitailler cette institution sanitaire. L’hôpital a reçu un petit lot des médicaments de la part de l’Evêque du diocèse  d’Uvira.

9.      A l’occasion de la semaine nationale du cancer du sein qui a démarré en Rdc le lundi 14 mars, l’hôpital provincial général de Bukavu indique que peu de femmes  se font dépister pour connaitre leur état sérologique et ne se font consulter malheureusement qu’au stade clinique très avancé. Le renforcement de la sensibilisation des femmes au dépistage, c’est là une des stratégies pour lutter contre le cancer du sein et  celui du col utérin.

RADIO MAENDELEO

10.   Le FC KIVU représentera le Sud Kivu à la Coupe du Congo de football édition 2016. Il s’est imposé  ce lundi 14 mars au stade de la Concorde de Kadutu devant le TP UVIRA sur le score de 3 buts à 1 à l’issue d’une troisième finale jouée. Lors de deux premières rencontres, l’une à Uvira et l’autre à Bukavu, les deux équipes s’étaient séparées sur le score de parité de 0 buts partout.

11.  La route Bukavu- Kamituga est totalement délabrée et impraticable sur plusieurs tronçons. On remarque des bourbiers dans certaines localités comme Kalambi, Zongwe… Entre Kamituga et Kitutu les véhicules de petit tonnage font trois jours au lieu de un auparavant. Les camions font une semaine de Bukavu à Mwenga. Cette situation inquiète la population du territoire de Mwenga qui a du mal à se ravitailler désormais dans les grands centres. La société civile lance un cri d’alarme pour que les gouvernants interviennent le plus tôt.

 Cellule de Communication du Gouvernorat de Province du Sud-Kivu

Revue de la presse congolaise de ce mardi 16 décembre 2014

Kinshasa, 16/12/2014 / Politique

Dans leurs parutions de ce mardi matin, les principaux journaux reçus au MMC-Digitalcongo.net n’ont pas dérogé à des clauses essentielles relevant de leurs attributions. En effet, le discours du Chef de l’Etat sur l’état de la Nation devant les deux Chambres du Parlement réunies en Congrès, qui n’a laissé personne indifférent, a été commenté diversement dans l’opinion.

LE SOFT qui revoie ses lecteurs sur l’histoire du Congo, titre : Kabila rappelle qu’il s’inscrit dans la lignée de ses héroïques ancêtres qui ont contesté au prix du sacrifice suprême toute injonction de l’étranger. A en croire le journal, le Chef de l’Etat a déclaré s’inscrire dans la lignée des grandes figures qui ont marqué l’Histoire en majuscules du Congo : Béatrice Kimpa Vita (appelée aussi Dona Béatrice, le « Jeanne d’Arc du Kongo », fondatrice du mouvement messianique des Antoniens, condamnée comme hérétique, brûlée vive en 1706. Simon Kimbangu (né le 12 septembre 1887 à Nkamba, Bas-Congo, Joseph Kasa-Vubu, Antoine Gizenga, Patrice Emery Lumumba, Laurent-Désiré Kabila, expliquant que « de nos partenaires – et pourvu que cela soit fait dans le respect de notre souveraineté ».

LE POTENTIEL qui note quant à lui que Joseph Kabila rassure, en précisant : « ma main reste tendue ». Selon le confrère, il n’accepte pas d’injonction. Le rendez-vous du 15 décembre 2014, programmé pour l’adresse du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, devant le Parlement réuni en congrès, a tenu sa promesse. D’une part, il exclut l’existence d’une crise politique en RDC, avant d’aviser que si jamais celle-ci devrait subvenir sa « main a été toujours, et reste tendue ». D’autre part, il n’accepte pas les injonctions des partenaires extérieurs. Selon Joseph Kabila, « l’état de la nation congolaise est globalement bon », souligne le quotidien.

Pour LA PROSPERITE, La CENI et l’ONIP devant leurs responsabilités : Kabila, ’‘les élections sont incontournables’’ ! Et le tabloïd de poursuivre, dans son discours sur l’état de la Nation devant le Congrès, Joseph Kabila, après avoir fait le tour d’horizon, a annoncé que toutes les élections prévues par les lois auront lieu, conformément aux dispositions que prendra la CENI. Parce que les élections sont devenues incontournables en RDC pour accéder aux plus hautes charges de l’Etat. Quand ? Le voile sera levé à la session  parlementaire extraordinaire de janvier 2015, après l’examen et adoption des lois essentielles, souligne le journal.


Parallèlement, le Président de la République a lancé une mise en garde à toutes les personnalités étrangères qui s’auto-invitent dans le débat électoral en RDC.  Au  gouvernement de cohésion nationale, il a rappelé l’essentiel de ses missions, à savoir, la consolidation de la paix, la restauration de l’autorité de l’Etat, l’application des résolutions des concertations nationales, la poursuite du processus de la décentralisation, l’organisation des élections, l’amélioration des conditions sociales des populations et la poursuite du  vaste et ambitieux programme de la reconstruction nationale au travers de la Révolution de la Modernité, écrit le même quotidien.

Devant les députés et sénateurs réunis en Congrès, Joseph Kabila confirme : toutes les élections prévues par les lois de la République seront organisées, indique également L’AVENIR. Ce quotidien de l’avenue Bas-Congo précise que dans son discours sur l’état de la nation, le Président Joseph Kabila a fait constater la tendance de certains compatriotes d’en appeler systématiquement à l’étranger pour régler les différends entre Congolais, comme si dans ce pays il n’y a pas de crise politique en République démocratique du Congo.

De son côté, L’OBSERVATEUR titre : Jaloux de la souveraineté et de l’indépendance de la RDC, Kabila : j’accepte les conseils et suggestions mais pas des injonctions de la communauté internationale.  Et de poursuivre, le chef de l’Etat qui n’a pas fermé la porte au dialogue, pense que les Congolais sont suffisamment sages et mûr pour régler leur différend à l’interne. Il a, en même temps, exigé la réduction du nombre des casques-bleus au Congo estimant que les FARDC et la police devrait assurer l’ordre et la sécurité des populations civiles.

Pour ce qui est de l’affaire Thomas Luhaka et consorts, LE PHARE écrit : les fondateurs du MLC doutent de la signature de Jean-Pierre Bemba. Le collège des Fondateurs a suivi avec indignation et consternation la lecture du message attribué au président national. Après analyse et débat dudit message, analyse portant tant sur la forme que sur le fond, le Collège des fondateurs émet des doutes quant à l’authenticité des documents et d’en tirer toutes les conséquences disciplinaires à l’endroit des auteurs intellectuels de ce qui apparaît comme une énième tentative de manipulation, fait voir le journal.

FORUM DES AS qui abonde dans le même sens, reprend un communiqué rendu public hier. MLC : le Collège des fondateurs passe à l’offensive. Tel est le titre du quotidien de Limete/industriel. Pour le journal, cet organe se réserve le droit d’approcher la CPI pour vérifier l’authenticité des documents attribués au "Chairman ". Après avoir " suivi avec indignation et consternation la lecture du message attribué au président national, le Collège des fondateurs du Mouvement de libération du Congo remet les pendules à l’heure. C’est dire que le tableau créé par des documents attribués au " Chairman " risque d’envenimer la situation au MLC.


 Son Excellence Mr. le Gouverneur du Sud-Kivu
               Marcellin Cishambo Ruhoya

Bulletin d'info

Inscrivez-vous pour recevoir nos bulletins d'info dans votre boîte email.

Photos

Contactez-nous

Cabinet du Gouverneur  
Adresse: Boulevard Patrice Emery Lumumba, Quartier labotte,commune d'Ibanda, B.P.1078 Bukavu- République Démocratique du Congo.
  Tél: (+243) 0 997 74 96 26
  Email:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
              Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
               

Faceboook
Find us on Facebook
Follow Us