A+ R A-

L’ICCN et les ONG environnementales s’opposent à l’exploitation du pétrole dans le parc national des Virunga

Soco international, une société britannique veut exploiter le pétrole dans le bloc 5 du rift albertin Est, dans le parc national des Virunga, au Nord-Kivu. Mais le projet rencontre des résistances, notamment de la part de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et des ONG locales. La représentante spéciale adjointe du secrétaire général de l’ONU en RDC, Mme Leïla Zerrougui a aussi exprimé ses inquiétudes sur ce projet qui risque de menacer l’équilibre écologique de ce parc inscrit dans le patrimoine mondial de l’Unesco.(Récit: radio Okapi)

Nord-Kivu : des centaines d’occupants illégaux délogés du parc des Virunga

Des centaines de familles d’agriculteurs qui occupent illégalement ce lieu ont été expulsées, samedi 25 octobre, du parc national des Virunga. Cette opération de déguerpissement est menée par la force conjointe FARDC-Gardes parc de l’Institu congolais pour la conservation de la nature (ICCN) dans la localité de Ndwali, au bord du Lac Edouard, en territoire de Lubero au Nord-Kivu. Certains activistes des droits humains à Kamandi affirment que des exactions ont accompagné cette opération. Des tirs à l’arme lourde ont été entendus. 180 abris de campagne ont été démantelés, des champs dévastés et des récoltes incinérés par des éléments de l’armée et des gardes de l’ICCN, indiquent-ils. Six cents ménages des paysans sont restés sans abris, déplorent les mêmes sources. D’autres sources, notamment celles de la société civile pensent que ces actions sont salutaires dans cette zone qui devenait des refuges de certains miliciens Maï-Maï accusés de plusieurs exactions contre les pêcheurs sur le lac Edouard. Cette version est confirmée par le conservateur chef du centre du PNVI, Rodrigue Mugaruga. Il a précisé que des enquêtes ont prouvé que plusieurs cas d’attaques des coupeurs de routes sur l’axe Ruidi-Kanyabayonga, et de braconnage des grands mammifères, ont été commis par des miliciens venus de ce coin. Il fallait démanteler ce réseau qui perturbait la quiétude de la population, a-t-il souligné. (Récit: Radio Okapi)

Plaidoyer pour promouvoir le parc national Kahuzi Biega

Des acteurs œuvrant dans le secteur de l’environnement réfléchissaient samedi 20 septembre à Bukavu aux moyens de promouvoir l’environnement et la protection de la biodiversité, spécialement dans le parc national de Kahuzi Biega. L’ONG Horizon Nature, qui a initié ce projet, estime que ce parc national, un site du patrimoine mondial, est aujourd’hui menacé. Elle a invité la société civile à mener un plaidoyer de concert avec les organismes gouvernementaux et les sociétés minières du Sud Kivu pour mieux protéger ce patrimoine commun. Pour Chantal Shalukoma, coordonatrice d’Horizon Nature, il s’agit de faire alliance dans le plaidoyer en faveur de la protection de l’environnement et de la biodiversité pour le parc de Kahuzi Biega. «Comme vous le savez, c’est le fleuron qui est dans la province [du Sud-Kivu] et qui est en proie à différentes pratiques d’exploitations minières qui ne respectent pas les standards internationaux et nationaux», a-t-elle expliqué. Horizon Nature compte impliquer, l’institut national pour la Conservation de la Nature (ICCN), au niveau national, et l’Unesco, au niveau international, dans cette alliance en faveur du parc Kahuzi Biega. «Nous avons comme partenaire Arcos, qui est un partenaire au niveau du Rift Albertin. Et s’il le faut, on sait aller vers l’Unesco, qui gère les sites du patrimoine mondial et donc, le plaidoyer sera adressé à tous les niveaux selon les cas et les besoins», a-t-elle affirmé. Créé en 1970, le parc national de Kahuzi Biega fait partie de la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1980 et a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial en péril en 1997, suite à la guerre. Il est couvert d’une vaste étendue de forêt tropicale primaire et dominé par deux volcans éteints, le Kahuzi et le Biega. Entre 2 100 et 2 400 m d’altitude, vit l’une des dernières populations de gorilles de montagne.Récit: Radio Okapi)

La journée de l’arbre célébrée le 8 octobre

La journée de l’arbre célébrée le 8 octobre a mobilisé plusieurs services étatiques avec le partenaire comme la GIZ. Le rendez-vous était fixé à Kazingo. L’autorité provinciale a procédé à la mise en terre d’arbustes avant d’en distribuer aux paysans qui ont poursuivi l’opération dans leurs propres champs. (Radio Okapi)


 Son Excellence Mr. le Gouverneur du Sud-Kivu
               Marcellin Cishambo Ruhoya

Bulletin d'info

Inscrivez-vous pour recevoir nos bulletins d'info dans votre boîte email.

Photos

Contactez-nous

Cabinet du Gouverneur  
Adresse: Boulevard Patrice Emery Lumumba, Quartier labotte,commune d'Ibanda, B.P.1078 Bukavu- République Démocratique du Congo.
  Tél: (+243) 0 997 74 96 26
  Email:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
              Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
               

Faceboook
Find us on Facebook
Follow Us